Faits de société : les aliments non couverts sources de maladies diarrhéiques !

ACTUALITE 0

La consommation des aliments non couverts par les citoyens constitue l’une des causes des maladies diarrhéiques pendant cette période de pluies. A Conakry, les aliments sont exposés à la merci des mouches et de la poussière vectrice de propagation de plusieurs pathologies. Cet état de fait se passe au vu et au su de tout le monde. Dans la cité, vendeurs et consommateurs se rejettent la responsabilité.

La vente des aliments dans la rue n’est pas un fait propre à la Guinée seulement, la pratique est visible dans plusieurs pays. A la différence, ces aliments sont protégés contre les mouches et autres insectes vecteurs de maladies infectieuses.

M’Mah Soumah vendeuse d’attiéké est bien consciente des dangers de ce phénomène. Elle invite donc toutes les vendeuses à protéger les aliments consommables : «Je sais bien que ce n’est pas bon pour la santé, mais c’est aujourd’hui seulement et comme Ya beaucoup de clients je suis occupé avec eux raison pour laquelle je n’ai pas puis couverts. Sinon quand les gens viennent trouver comme ça, ils ne peuvent pas acheter je dire à toutes les femmes venteuses d’entretenir le coin de bien aménage et de prendre des manges. » a-t-elle lancée.

Fatoumata Binta Diallo indique qu’elle est tenue d’en acheter bien que consciente de ce danger, puisqu’elle n’a pas le choix : « Acheter du mangé non couvert sur la route n’est pas bon, j’ai acheté ça par ce que j’ai faim, depuis le matin je suis sortie pour la vente mes marchandises. J’ai bien vue que le mangé de cette dame n’est pas couvert mais j’ai mange seulement par ce je ne n’ai pas le choix.» se défend-t-elle.

« Ce que je peux dire en tant qu’agent de santé c’est de conseiller les femmes qui font le mangé sur la route, c’est de prendre soin d’elles ainsi que du mangé qu’elles revendent, aussi aux consommateurs de ne pas acheté n’importe quel mangé ou avec n’impot qui. Nous vivons une période très difficile, une femme ou une mère de famille doit toujours prendre soin de ses enfants, ne pas protéger la nourriture est très dangereux pour la santé de l’Homme. N’oubliez surtout pas que c’est pendant la saison hivernale qu’il y a beaucoup de maladies à éviter tel que, le choléra et le paludisme», précise Chantale Théa agent au centre de santé de Ratoma.

Tous les aliments directement destinés à la consommation c’est-à-dire qui ne peuvent plus être lavés sont à protéger nous a conseillé le médecin.


SOW Ousmane2 pour factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top