L’opposition prête à aller au charbon avec l’Etat : "C’est une folie de dire que nous n’allons pas marcher"

ACTUALITE 0

"C’est une folie de dire que nous n’allons pas marcher" a vigoureusement réagi l’honorable Cellou Baldé porte-parole de l’opposition au comité de veille. Une réplique consécutive à l’interdiction de toutes manifestations jusqu’à nouvel ordre décidée récemment par le gouvernement.

En effet, l’opposition entend battre le pavé le jeudi 9 août prochain pour contraindre le gouvernement à honorer ses engagements contenus dans l’accord politique inter-guinéen du 12 octobre 2016 en son point sur l’indemnisation des victimes des manifestations. Egalement comme engagements non respectés par le gouvernement, l’opposition brandit la détention des prisonniers politiques et le contentieux électoral né des communales du 4 février.

Ce durcissement de ton ouvre droit à un autre bras de fer entre le pouvoir de Conakry et ses opposants. Pourtant le gouvernement avait réussi à ajourner la dernière marche projetée le 19 juillet dernier avec l’engagement de faire face à ces griefs en vain.


SOW Telico pour factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top