Accusée par Aboubacar Soumah, Madame Kadiatou Bah réplique !

ACTUALITE 0

Après avoir été accusée par Aboubacar Soumah et ses camarades de lutte, d’avoir orchestré l’attaque du siège national du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée ce mercredi matin, Dame Kadiatou Bah vient de réagir. La secrétaire générale de l’autre SLECG version Sy Savané n’a pas tardé à réagir face aux charges portées contre sa personne.

Au téléphone de notre rédaction, Madame Kadiatou Bah déclare haut et fort: « Le siège n’a pas été attaqué. Le siège du SLECG n’a jamais été attaqué. Je l’ai même dit dans d’autres médias ».

Pour elle : « le siège du SLECG n’est pas une propriété privée de quelqu’un. Certains individus se réclamant du SLECG qui ont fait une dissidence, n’ont jamais respecté les consignes données par notre justice. Nous, nous avons toujours cherchés à les éviter, parce qu’on est légalistes. Aujourd’hui, nous nous sommes décidé de venir vers notre siège pour voir comment ça évolue de se coté », argue la syndicaliste, élue au temps du règne de l’ancien ministre du travail, Albert Damantang Camara.

« Ce sont les membres de l’exécutif du SLECG qui sont venus ouvrir les lieux et Aboubacar Soumah a été appelé et il a envoyé ses loubards pour nous jeter des pierres. J’étais sur les lieux et non sur les alentours », réplique-t-elle face aux accusations d’Aboubacar Soumah

Peut-on parler d’une reprise du bras de fer enterré depuis le départ de Albert Damantang Camara du gouvernement?
Tout laisse à croire. D’ailleurs, leur dossier est déjà au tribunal du travail pour que l’institution juridique tranche entre les deux SLECG !


A suivre... !


SOW Ousmane2 pour factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top