Abdoulaye Bah, candidat au poste de maire de Kindia : « La Guinée n’a pas besoin de politiciens voleurs…»

ACTUALITE 0

La résolution du contentieux électoral, à travers la signature d’un accord politique, le 8 août dernier, a suscité de l’enthousiasme chez certains élus locaux. Qui, après les élections communales du 4 février 2018, peinent encore à siéger. C’est le cas d’Abdoulaye Bah, la tête de liste de l’UFDG à Kindia, Basse Guinée, que l’accord prédestine au poste de maire de la Commune urbaine de Kindia. Ce politologue qui a déjà séduit les habitants de Kindia, en tant que président de la délégation spéciale, compte faire de cette commune ‘’la ville la plus démocratique du pays’’.

C’est donc un homme plein d’espoir qui a accordé une interview à notre rédaction. A l’entame, le probable futur maire de Kindia, s’est adonné à un discours aux accents patriotiques. « Il faut que l’on aime notre patrie qui s’appelle la Guinée. Il faut que l’on soit digne de confiance et, il faut éviter de mentir à ses concitoyens et concitoyennes. C’est immoral ! Il faut travailler avec abnégation et responsabilité », enseigne-t-il.

Pour réussir sa mission, dit-il, le maire doit être soutenu. « Oui, le maire est élu, mais il doit avoir comme force, les populations de sa localité. Dans le monde entier, les populations travaillent en suivant les instructions des politiciens qui ont des projets de société : l’assainissement, l’éducation, la santé, les voiries urbaines, le marché, la sécurité locale, l’environnement. Voilà les choses que les communes font pour assister l’Etat », a souligné Abdoulaye Bah.

Si peu de doute plane sur sa désignation au poste de Kindia, il estime que la situation doit changer dans le pays. « Il faut qu’on sorte de ce cycle infernal, la Guinée n’a pas besoin de politiciens voleurs qui prennent le pouvoir et qui ne font plus rien après », martèle-t-il.

Il ne le dira jamais assez, le développement de Kindia est un défi qu’il compte relever grâce à l’appui des populations. « Donc, j’appelle à la mobilisation citoyenne et patriotique à Kindia, en vue d’en faire dans les prochaines années, la ville la plus démocratique de la Guinée et pourquoi pas la plus progressiste et la plus développée. Je pense que Kindia est prête à m’accompagner pour relever ce défi », assure Abdoulaye Bah.


SOW Ousmane2 était à Kindia pour factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top