Détournement à la BCRG : Cellou Dalein et Sidya Touré donnent leur avis autour des 21 millions USD !

ACTUALITE 0

Après un débat houleux sur la concession du Port Autonome de Conakry entre Lamine Guirassy et ses confrères dans l’émission les ‘’Grandes Gueules’’ sur Espace fm, ce mercredi 5 septembre 2018, le sujet lié au détournement à la Banque Centre de la République de Guinée (BCRG) a été abordé. C’est un montant à hauteur de plus de 21 millions USD qui serait détourné par les autorités de ladite banque par prélèvement successifs dans les transferts vers MSS à Doubaye. Sur le sujet, Elhadj Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG et Sidya Touré président de l’UFR sont intervenus pour donner leurs point de vus.

joint au téléphone par nos confrères, les deux hommes politique ont réagit à propos de ce détournement. Pour le président de l’UFDG, c’est une volonté du président de la République d’aider ses amis depuis son arrivé à la primature. Directeur d’échange à la banque centrale dans les années 1985, Cellou Dalein explique que les transferts étaient faits par Air France via crédit-Suisse tout en mentionnant que les opérations de transferts avaient toujours respectées les délais et de manière automatique.« Depuis 1985 j’ai commencé à y travailler le transfert des fonds se faisait par Air France sur notre compte au crédit suisse par ce que le compte principal de la BCRG est resté en Suisse. Avec l’arrivée d’Alpha Condé au pouvoir, avec sa volonté pérennant d’aider les amis, il a dit à ses amis de prendre ce marché et il a fait domicilier les réserves en transite à Doubaye avant de rejoindre l’Europe par ce que le compte de la BCRG est à crédit suisse» Déclare t- il avant d’ajouter qu’il n’est pas de la volonté des autorités de la BCRG d’initier ses cracs de transfert mais une imposition de la part du président de la République Alpha Condé. Il a également déploré les marchés de gré à gré qui caractérisent le régime d’Alpha Condé comme la concession du Port Autonome de Conakry et tant d’autres marchés.

Quant au président de l’UFR, la banque centrale est la pierre angulaire de l’économie dans un pays mais le secteur repose sur la confiance et doit éviter le doute ou des suspicions. Pour une clarification sur le dossier, Sidya Touré invite le gouverneur de la banque de centrale de passer à une conférence de presse pour permettre aux populations de bien comprendre ce qui se passe.

Dans ses explications, il a également mentionné qu’en 1999, huit(08) tonnes d’or ont disparues dans la banque centrale de République de Guinée.


Daouda Camara pour factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top