La Guinée a son Héro : le Caporal-Chef Cheick Mouctar SOUMAH sauve un enfant de 3 ans dans un incendie à Yimbaya !

ACTUALITE 0

Il s'appelle Caporal Chef Cheick Mouctar SOUMAH. Il a bravé la braise et la fumé pour sauver un enfant de 6 ans d'une mort certaine par carbonisation, le 09 Septembre 2018, aux environs de Yimbayah, vers 13h.
« J'ai porté cette tenue pour défendre mon pays, j'ai prêté serment pour sauver des vies. Je jure sur l'arme que je porte que je ne peux assister à cette scène sans essayé de sauver ce petit coincé à l'intérieur. Si je meurs en le sauvant, je serais mort dans ma mission, mais si je réussi à le sauver, j'aurais réussi ma mission. Priez pour moi afin que Dieu m'aide à nous sauver. »

C'est par ces mots, que le commando parachutiste a bravé la fumée toxique, le feu et ses flammes pour aller secourir ce petit garçon de 3 ans 6 mois.
A sa sortie héroïque et incroyable aux yeux des masses qui jonchaient le long, accueilli par
des applaudissements sans cesses et des pleures émotionnelles, il dira ceci : « Grâce à vos bénédictions Dieu nous a écouté. »

C'est dans cette foulée qu'il se précipita à notre insu, pour conduire l'enfant à l'hôpital militaire (Base militaire) avec mon voisin et mon oncle venu me dire bonjour. Heureusement que l'enfant fut réanimé.

Voici quelques mots des jeunes qui assistaient la scène : « Il nous a donné envie d'intégrer l'armée. », « Désormais nous aussi on prendra le courage de le faire s'il le faut. » etc...

A mon retour, j'ai cherché à aller vers lui et l'autre monsieur du nom de Youssouf SOUMAH ( passant aussi ) civil blessé grièvement, et très grièvement à l'hôpital militaire du camp Samory Touré où ce dernier était couché évanoui sous les soins intenses. Dieu merci, il a ouvert les yeux mais très affaiblit. Nous continuons toujours les soins.

Voici les derniers mots avec lesquels le commando parachutiste Caporal Chef Cheick Mouctar SOUMAH quitta hier nuit : « J'ai défendu la valeur de notre drapeau et de notre armée. Si je mourrai hier, je serai mort avec fierté et on allait dire à mes enfants que, votre père est mort dans l'incendie en voulant sauver la vie d'un petit innocent. J'aime mon pays et j'ai sauvé ce drapeau rouge jaune vert que j'ai à l'épaule. »

Cet acte légendaire de Caporal Chef Cheick Mouctar SOUMAH détermine la dimension d’un homme au service de sa patrie. Qu’il soit reconnu ou non par les plus hautes Autorités du pays, l’acte est héroïque et Caporal Chef Cheick Mouctar SOUMAH est devenu notre Héro National. Braver la braise en risquant sa vie pour sauver une âme prouve à suffisance qu’il mérite le port du treillis et est un exemple le plus illustratif de la mission d’un militaire.
Par cet acte, Caporal Chef Cheick Mouctar SOUMAH est plus que Gassama de Macron de Paris qui n’a fait qu’escalader les étages, celui-ci l’a non seulement fait mais il a bravé la braise pour sauve l’enfant.
Le Caporal Chef Cheick Mouctar SOUMAH est désormais notre Héro national.

La Rédaction

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top