Réclamation des enseignants du pré-universitaire : les efforts du Gouvernement mal reconnus, une augmentation de salaire de 177,11% depuis 2011

ACTUALITE 0

La grève déclenchée par le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée se poursuit au niveau de certains établissements scolaires.

Aboubacar Soumah et ses camarades réclament un salaire de base 8 millions pour tous les enseignants. Ce qui paraît normal chez certains enseignants est perçu comme une « utopie » chez d’autres observateurs qui rappellent que le SMIG en Guinée ne vaut même pas 500 mille francs guinéens.



Les syndicats qui affichent une certaine fermeté dans leur combat pour l’obtention de ces 8 millions comme salaires de bases pour les enseignants, occultent certainement le fait que le Gouvernement a consenti de nombreux efforts depuis 2011 pour améliorer les conditions de vie et de travail des enseignants.

De 2011 à 2018, le Gouvernement guinéen a procédé à une augmentation significative du salaire indiciaire de tous les enseignants, ainsi que leurs différentes primes et indemnités.

A titre illustratif, le salaire de base indiciaire moyen d’un enseignant est passé de 585 415 GNF en Janvier 2011 à 1 622 239 GNF en Septembre 2018, soit une augmentation de 1 036 824 GNF (177,11%).



Quant à la valeur monétaire du point d’indice, elle est passée de 512 en janvier 2011 à 1 030 en septembre 2018 soit un écart de 518 (101,17%).

Au niveau des primes, le Gouvernement de la troisième République a fourni les mêmes efforts.

L’indemnité de transport est passée de 175 000 GNF en janvier 2011 à 272 000 GNF en septembre 2018, soit une augmentation de 55,43% ;

La prime de craie qui était à 40 000 GNF en janvier 2011 est passée à 100 000 en septembre 2018, soit une augmentation de 150%.



Pour pallier au déficit d’enseignants souvent constaté dans certains établissements, notamment à l’intérieur du pays, le Gouvernement guinéen a procédé au recrutement de nouveaux enseignants. A ce jour, on dénombre 51 784 enseignants pour un salaire de base indiciaire de 84 006 023 255 GNF, contre 45 686 enseignants en janvier 2011 pour un salaire indiciaire de 26 745 271 220 GNF.

A ce jour, le Gouvernement guinéen reste résolument engagé à poursuivre les efforts dans la qualification du système éducatif tout en tenant compte de la situation macroéconomique du pays.

Focus de Factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top