Le PM Ibrahima Kassory Fofana : « La protection sociale ne doit pas être un luxe à la portée d’une frange limitée aux dépens de l’importance de la masse populaire.»

ACTUALITE 0

Conakry, le 02 Novembre 2018 - Le Premier ministre, Chef du Gouvernement a présidé ce vendredi, les travaux de l’atelier national de validation du Plan d’Actions Prioritaires de la Politique Nationale de Protection Sociale et du Plan de Communication du ministère de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance.

Ses travaux de validation ont connu la présence des ministres de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail, de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance et de Aly Jamal Bangoura Secrétaire Général des Affaires Religieuses mais du Représentant de l’UNICEF en Guinée.

En effet, ce document dont l’élaboration a été placée sous le leadership du Ministère de l’Action Sociale, de la promotion féminine et de l’Enfance (MASPFE), et dont la genèse, les axes stratégiques et des actions prioritaires ont inspiré en partie l’élaboration du PNDES 2016-2020, est aligné sur les agendas internationaux. Il s’inscrit dans la perspective de leurs réalisations, y compris les objectifs de Développement Durable (ODD) à l’horizon 2030, et intègre la vision « Guinée 2040 » du gouvernement guinéen.

La protection sociale est plus que jamais devenu un droit qui concrétise un pacte social entre l’État et le citoyen, renforce la cohésion nationale, favorise la solidarité et l’équité sociale. À travers ce cadre programmatique de protection sociale le gouvernement guinéen cherche à renforcer la résilience de ses cibles face aux chocs socio-économiques et environnementaux, et à faire d’elles des acteurs de développement de la Guinée émergente.

Pour la ministre de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance, malgré les potentialités multiples la Guinée resté fragile et exposée à des menaces sociales, économiques ou environnementales qui peuvent affecter à tout moment le standing de nos compatriotes.

Selon, Diaby Mariama Sylla c’est Soucieux de l’impact qu’entraîne la paupérisation chez de nombreux concitoyens, que son Département, dans la logique du respect de la vision du Chef de l’État, Alpha Condé, s’est attelé à l’élaboration d’une Politique Nationale de Protection Sociale inclusive et durable en adéquation avec les axes de cette Politique deviennent multiples allants de la sécurité sociale à la gestion des crises et catastrophes en passant par l’amélioration des conditions de vie des pauvres et des plus vulnérables précise la ministre de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance.

De son côté le Représentant de l’UNICEF en guinée a clairement précisé que la mise en place de systèmes efficaces de protection sociale répond ainsi à un besoin crucial des populations. Ces systèmes permettront en effet d’améliorer les conditions de vie des citoyens et de consolider le capital humain, tel que décrit dans le Programme National de Développement Economique et Social 2016-2020, qui souligne d’ailleurs la priorité d’améliorer l’accès des populations aux services sociaux de base, et notamment à la santé, à l’éducation et au logement.

Cellule de Communication du Gouvernement.

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top