Projet de loi de finance 2019 : l’honorable Aliou Condé de l’UFDG dénonce la faible part dédiée à l'éducation

ACTUALITE 0

Les réactions n’ont pas tardé sur le projet de Loi de finance présenté ce lundi à l’Assemblée nationale. Les ministres en charge de l’économie du gouvernement, à travers les ministres de l’économie, du plan et du budget, appuyé par le gouverneur de la Banque centrale de la République de Guinée, se sont relayés devant les 69 députés présents sur les 113 inscrits, pour défendre le budget de l’Etat guinéen au compte de l’année 2019.

Le budget de l’éducation tournant autour de 13%, l’honorable Aliou Condé de l’UFDG estime que ce secteur n’est pas une priorité de ce gouvernement. « Le budget de l’éducation n’a que 13%. L’éducation a un rôle très important. Je pense que la qualité des ressources humaines, c’est elle qui va déterminer le développement d’un pays. Aujourd’hui en Guinée, nous en avons suffisamment besoin. » Insiste le secrétaire général du principal parti d’opposition guinéenne.

Et d’ajouter : « Dès qu’on écoute certains professeurs, des responsables ou même des ministres de l’éducation qui s’expriment en français, vraiment ça fait mal. » A renchéri l’honorable Aliou Condé.

Selon lui, les pays qui ont atteint l’émergence tel que le Bostwana, ont sérieusement investi dans ces ressources humaines avant de recourir aux autres secteurs.

C’est pourquoi, soutient-il, la priorité doit être accordée à l’éducation, en prenant au sérieux le développement de ce secteur. « Je pense que c’est un problème sérieux qu’il ne faut pas négliger. »


Daouda Camara pour Factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top