Formation transversale: la COCIMOP-Santé multiplie les efforts pour améliorer les performances des cadres !

ACTUALITE 0

Fondée sur l'inquiétude de la formation intégrale des jeunes au sein des universités guinéennes, c'est dans ce cadre que la plateforme COCIMOP-Santé a organisé une session de formation à l'endroit des étudiants et leaders d'ONG de la société civile. L'Université Gamal Abdel Nasser de Conakry a été le cadre ce samedi 10 novembre 2018 de l'ouverture d'une formation. Durant deux jours, les participants seront outillés en technique de protocole de recherche et l'élaboration d'une fiche d'enquête.
Après des séries de formations sur la rédaction administrative, la construction d'un CV, la rédaction d'une lettre de motivation ou comment préparer un entretien d'embauche, une cinquantaine d'étudiants en Santé et leaders d'ONG bénéficient d'une formation.
Le président, Dr Mohamed Kerfalla Camara, revient ici sur les raisons de cette formation. « Aujourdhui nous avons besoin dapprendre beaucoup de chose pour appartenir à notre temps. Cest pourquoi, nous revenons cette fois-ci pour parler des techniques de montage de projet, surtout pour les étudiants en médecine, en pharmacie en odontostomalogie. Nous voulons parler aussi sur comment mener une enquête en santé publique donc la méthodologie en santé publique, comment préparer une enquête sur le terrain comment rédiger un rapport issu dune telle enquête et effectivement comment défendre ce genre denquête », confie le Dr Mohamed Kerfala Camara, président de la plateforme COCIMOP-Santé, regroupant une centaine dONG et de cellule universitaire.
Cette formation qui sera reparti en 2 modules, sera consacrée à des thèmes qui sont importants selon le formateur Dr Kadio Jean jacques Olivier. « Pour cette formation, nous allons parler du protocole de recherche qui dans le domaine de la Santé est le document le plus important. Le protocole définit toutes les étapes quil faut suivre pour réaliser une recherche en Santé. Lautre module parlera aussi de lélaboration de la fiche denquête ce qui permet à un investigateur ou à un individu de pouvoir collecter des informations sur le terrain », a-t-il indiqué.
Déjà, les participantes se réjouissent de linitiative. « A la fin de nos cycles, nous sommes confrontés à la situation de thèse. Donc, nous sommes venu pour être initier, pour ne pas avoir des difficultés dans la recherche et la rédaction », souligne Fatoumata Koulibaly, étudiante en 5ème année à luniversité La source.

SOW Ousmane2 pour Factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top