Détournement de 40 milliards GNF: les avocats de Paul Moussa Diawara demandent récusent le juge !

ACTUALITE 0

Alors que les réquisitions et plaidoiries devraient être entendues ce mercredi, 09 janvier 2019, dans l’affaire Paul Moussa Diawara et Inza Bayo, poursuivis pour détournement de fonds publics et complicité, c’est un nouveau report qui a été annoncé par le Tribunal de Première Instance de Kaloum.
Pour cause, aucun prévenu encore moins leurs avocats ont répondu à l’appel de la juridiction. Ces derniers avaient avant cette audience demandé la récusation du juge en charge du dossier, Ibrahima Kabélé Bangoura.
A l’appel du dossier, le juge Ibrahima Kabélé Bangoura aconfirmé avoir reçu la requête aux fins de récusation en ces termes : « Conformément aux dispositions 740 et suivants du Code de Procédure Pénale, cette requête m’a été transmise pour que je puisse réagir. Depuis hier mardi, j’ai eu à leur envoyer une correspondance à cet effet. Mais, il est dit dans l’article 741 du même code, ça ne dessaisi pas le juge dont on demande la récusation».
Cependant a-t-il précisé, « il est dit dans les mêmes dispositions que le premier président, après avis du procureur général, peut demander au président dont la récusation est demandée de surseoir à tout en attendant. Je viens d’avoir une conversation avec le premier président qui m’a dit qu’il va me faire par parvenir cet avis ».
De son côté, la partie civile a exprimé son étonnement face à cette requête de récusation introduite par la défense. Selon maître Lancinet Sylla, les dispositions de l’article 742 du code de procédure pénale disposent que : « Tant que le président ne s’est pas prononcé, vous n’êtes pas dessaisi de ce dossier. Je vous demande de nous donner la parole pour nos plaidoiries ».
Tout comme les avocats de l’Etat dans cette affaire, le Procureur, Ousmane Sankhon, va brandir les mêmes dispositions du code de procédure pénale. D’ailleurs, le parquetier ira plus loin pour rappeler que c’est la deuxième fois que les prévenus demandent la récusation d’un juge dans cette procédure : « Le juge Cherif Sow avait été saisi d’une requête de fins de récusation pour la même affaire ».
Dès lors, le procureur de la république a demandé au président du tribunal de continuer la procédure.
Finalement, le juge Ibrahima Kabélé Bangoura, à renvoyer l’affaire à la quinzaine (le 23 janvier prochain) pour réquisitions du parquet et plaidoiries.
A rappeler que Paul Moussa Diawara et Inza Bayo sontpoursuivis pour une affaire de détournement de 40 milliards de francs guinéens à l’Office Guinéen de Publicité (OGP).

Daouda Camara pour Factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top