Kalemodou Yansané réplique contre l’arrêt de la Cour suprême : « Je ne peux plus aller à un autre vote.»

ACTUALITE 0

La décision de la Cour suprême face à la requête de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), concernant le contentieux électoral qui mine la Mairie de Matoto, défraie la chronique. Cette cour s’est déclarée incompétente et renvoie les deux parties vers le tribunal de première instance de Mafanco.

L’avocat de l’Ufdg crie à la victoire, et estime que cette décision de la cour suprême barre le chemin à toute reprise de l’élection du maire de Matoto.

Kalemodou Yansané, tête de liste de l’ufdg à Matoto, a, dans un entretien qu’il a accordé à la radio Espace, rappelé que la décision de la cour suprême prouve à suffisance que le ministre de l’administration du territoire Général Bouréma Condé, n’est pas habilité à annuler un scrutin. « Le juge a dit que le contentieux électoral se règle au niveau des tribunaux de première instance de la localité. Il a continué en disant que la déclaration du ministre rentre dans le cadre du contentieux. Et le contentieux est du ressort du juge. Donc, ça veut dire que ni la cour suprême ni le ministre ne sont compétents pour examiner le litige », estime-t-il.

Poursuivant, la tête de liste de l’Ufdg à Matoto, précise que « Nous, nous avons estimé que c’est un incident, ce n’est pas un contentieux. Par cet incident-là, le ministre a pris une décision administrative. On estime que les décisions administratives sont dressées par la Chambre administrative de la Cour suprême. Donc, nous sommes venus auprès d’elle. Cette cour a estimé que l’incident rentre dans le cadre de contentieux. Du coup, le contentieux se règle au niveau du tribunal de première instance de Mafanco. Mais, là, encore, on ne peut saisir le tribunal de première instance de Mafanco que 72h après le contentieux », a-t-il indiqué.

Ainsi, en ce qui concerne la reprise du vote à Matoto, Kalemodou Yansané reste droit dans ses bottes, et se réclame toujours comme étant le maire élu de cette commune. Il exclut une quelconque reprise de cette élection où il avait totalisé 23 voix contre 22 voix pour son adversaire Mamadouba Toss Camara du Rpg arc-en-ciel. « Nous sommes d’accord avec l’élection de Matoto. Nous avons eu 23 voix sur 45. Je ne peux plus aller à un autre vote pour invalider ce qui n’est pas invalidé », a-t-il tempêté.

Il faut ainsi noter que Kalemodou Yansané s’accroche à la logique qu’il a été élu régulièrement. Il estime que celui qui se sent perdant, celui qui a des réclamations, doit aller auprès du tribunal de Mafanco.


SOW Ousmane2 pour Factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top