Fièvre Lassa en Guinée : les précisions de Docteur Sakoba Kéita

ACTUALITE 0

Le ministère de la santé a annoncé le week-end dernier l’apparition de la fièvre Lassa en Guinée après la découverte d’un cas à l’hôpital régional de Mamou et un cas suspect dans la préfecture de Kissidougou.

Joint par téléphone ce lundi 04 février dans l’émission ‘’ les Grandes Gueules’’ de la radio espace FM-Guinée, le directeur de l’Agence guinéenne de la sécurité sanitaire, Sakoba Keita a donné quelques précisions.

La fièvre Lassa est une maladie hémorragique virale transmise par de petites souris à l’être humain à travers des fluides corporelles comme le sang, l’urine et les selles.

« Dès l’annonce de la confirmation du cas par notre laboratoire de fièvre hémorragique, le lendemain qui était le 2 février, nous avons convoqué une réunion extraordinaire pour décider des actions à prendre avec les partenaires et des départements partenaires aussi. Je veux parler de l’élevage et de l’environnement, on a activé d’abord nos équipes préfectorales d’alerte et de riposte aux épidémies de Mamou et de Kissidougou qui avaient déjà des équipements nécessaires pour pouvoir investiguer et isoler tous les cas. Donc en cette date on a un nouveau cas suspect qui a été détecté à Kissidougou dont les échantillons viennent d’arriver à Conakry. Pour le moment, on n’a pas les résultats définitifs des analyses et le cas qui a été détecté à Mamou le 28 janvier dernier et décédé le 29 » a indiqué Docteur Sakoba.

Selon le directeur de l’Agence guinéenne de la sécurité sanitaire, la Guinée dispose à ce jour d’un système efficace de riposte et d’alerte précoce face aux maladies épidémiologiques.

« Nous pourrons dire que depuis la fin de la maladie à virus Ebola, le gouvernement guinéen et des partenaires ont continué à renforcer nos capacités et c’est ce qui a fait qu’on a mis en place des organes qui permettent la détection précoce et la riposte aussi précoce. Nous avons des organes dans nos préfectures que beaucoup ne savent pas. C’est des centres d’opérations d’urgences qui gèrent nos alertes et aussi des équipes préfectorales d’alerte et de réponse aux épidémies qui se trouvent dans toutes les préfectures, donc on a mis en place des systèmes de communication et à la base, il y a l’agent de santé communautaire qui relève les informations » a ajouté Docteur Sakoba Keita.

Par ailleurs, la fièvre Lassa peut être évitée en suivant les mêmes conseils que la fièvre hémorragique Ebola, notamment se laver régulièrement les mains, conserver la nourriture dans des récipients fermés, garder son domicile propre pour éviter l’intrusion des rats, bien cuir les aliments et avoir un chat à domicile.


SOW Ousmane2 pour Factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top