Recensement du personnel enseignant : ça chauffe du côté de l’enseignement supérieur, Yero Baldé indexé

ACTUALITE 0

En application de l’accord signé entre le gouvernement et le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG), les opérations de recensement du personnel enseignant ont été lancées il y’a quelques jours à Conakry, la capitale. Ceux du ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation et de l’enseignement technique mais le personnel du supérieur n’a pas été recensé.

Le ministre de l’enseignement supérieur serait opposé au recensement de son personnel. C’est ce que pense le secrétaire général du Syndicat Libre des enseignants chercheurs de Guinée.
« L’assainissement du fichier concerne tout le personnel enseignant. Tout s’est bien passé à l’éducation nationale et à l’enseignement technique. C’est à l’enseignement supérieur qu’il y a un blocus et c’est le ministre Yero Baldé qui est à la base de ce blocus. Il nomme des gens à des postes qu’ils ne méritent pas et le recensement va dévoiler tout cela, c’est pourquoi il s’oppose », révèle Aboubacar Soumah. Il ajoute que le SLECG pourrait enclencher des actions si toutefois le gouvernement ne facilite pas la poursuite des opérations de recensement.

Dr Bano Barry, conseiller du chef de l’Etat qui est responsable de la commission de recensement confirme que le personnel de l’enseignement supérieur n’est pas recensé. Le ministre Yero Baldé n’a pas donné l’autorisation ajoute-t-il.

« Normalement, le recensement concerne tout le personnel enseignant, des trois départements. Nous avons bouclé l’étape de Conakry excepté à l’enseignement supérieur. Nous n’avons pas pu recenser le personnel de l’enseignement supérieur parce qu’on n’a pas encore reçu le feu vert du ministre Yéro Baldé. Normalement, il doit faire un courrier informant ceux qui sont concernés par ce recensement de notre passage chez eux pour les enrôler » explique Dr Bano dans les GG de ce jeudi 28 mars tout en précisant qu’il souhaite dérouler son programme comme prévu. Il ajoute qu’une réunion de débriefing entre les différentes parties aura lieu ce vendredi.

A noter que l'enseignement supérieur et la recherche scientifique dispose son propre syndicat qui n'avait pas été associé aux négociations avec le Gouvernement. C'est pourquoi, le SNAESUR a envoyé une correspondance à Dr Bano expliquant sa position concernant au recensement de son personnel.
A rappelr que les enseignants chercheurs et les recheurs n'avaitent pas suivis le mot d'ordre de grève déclanché par SLECG lors de l'ouverture des classes.

Nous y reviendrons !

Adama Bah pour factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top