Rejet de la demande de levée de l’immunité du député DAMARO : Qu’en pensent le CNOSC-G et l’OCDR ?

ACTUALITE 0

Le Conseil national des Organisations de la Société Civile Guinéenne (CNOSC-G) et l’Observatoire Citoyen de Défense des Droit des la République (OCDR) ont réagi au refus du bureau de l’Assemblée nationale, de donner une suite favorable à la requête de levée de l’immunité parlementaire du député Amadou Damaro Camara.

Pour le président du CNOSC-G, Dr Dansa Kourouma, la décision du parlement guinéen n’est pas surprenante puisque dit-il, il y a une sorte de solidarité coupable qui existe aujourd’hui entre les députés.

« Je ne suis pas surpris de la décision de l’Assemblée nationale. Je savais bel et bien qu’elle allait opposer une fin de non-recevoir à cette demande. La simple raison, il y a une sorte de solidarité coupable qui existe aujourd’hui entre les députés », a-t-il indiqué.

Sur ce, il a dénoncé une crise institutionnelle qui mine selon lui le pays car, reconnait il, les pouvoirs de souveraineté, ne doivent pas s’exercer avec humeur ou passion.

« Même si nos magistrats sont critiqués, je ne ferai pas partie de ceux qui vont jeter l’opprobre sur la magistrature. Parce que s’il n’y a pas de justice, il n’y a pas d’Etat », a-t-il lancé.

Interrogé dans la presse, Mamady 3 Kaba, président de l’OCDR, présume que c’est le droit qui a été dit par le bureau de l’assemblée nationale

« On est dans l’obligation de s’arrêter là. Même si naturellement, l’association des magistrats peut estimer que l’honorable Damaro, aurait commis une infraction. Nullement et en aucun cas, ceux-ci (les magistrats, ndlr) ne peuvent exercer une pression sur le pouvoir législatif, parce que le principe de la séparation et de l’équilibre des pouvoirs est garanti en Guinée ».


Adama Bah pour Factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top