Gouvernance à la base: à quand l’installation des conseils régionaux, de quartiers et de districts?

ACTUALITE 0

Plus d’un an après la tenue des communales du 4 février 2018, à quand l’installation des conseils régionaux, de quartiers et de districts ? Une question qui pour l’heure n’a toujours pas de réponse !

La tenue du scrutin communal a offert aux guinéens un scénario sans commentaires. Outre les cas de fraudes signalées ça et là, l’on assiste désormais à l’incapacité du Gouvernement de procéder à l’installation des conseils régionaux, de quartiers et de districts. Une démarche tout à fait contraire au code électoral en vigueur.

Récemment, le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation avait soulevé cette incapacité du gouvernement. Le Général Bouréma Condé invoquait le manque de ressource pouvant permettre au financement de l’opération.

Pourtant, l’opposition qui dénonce ces manouvres du Gouvernement, affiche une certaine inquiétude, et dénonce souvent sans passer à l’offensive. Les adversaires politiques d’Alpha Condé se préoccupent apparemment beaucoup plus des élections législatives, puisque piégé en siégeant à l’Assemblée Nationale alors que leur mandat a déjà expiré.

Lors de la dernière plénière de l’opposition républicaine, son chef de file, Cellou Dalein Diallo avait fustigé le retard accusé dans l’installation des conseils régionaux, de quartiers et de districts. L’ancien Premier accuse d’ailleurs le pouvoir de Conakry de manipuler les lois en sa faveur.

Ce vendredi 10 mai 2019, le chef de file de la majorité présidentielle, Amadou Damaro Camara s’est opposé à une quelconque installation des conseils de quartier et de district au prorata des voix obtenues par chaque camp aux élections communales.

« Ce genre d’élections n’existeraient qu’en Guinée. Nulle part dans le monde, il n’y a ces élections politisées. L’ambassadeur d’un grand pays m’a dit : si vous avez fait un an pour installer les conseils communaux, en allant dans les quartiers et districts, vous en aurez pour 30 ans » a déclaré l’honorable Damaro chez nos confrères des grandes gueules, indiquant que cette installation n’est pas du tout la préoccupation de son groupe parlementaire.

« Ce n’est pas possible. La mise en place des conseils de quartier et de district n’est pas du tout notre préoccupation (…) quand j’ai dit que ce code électoral n’était pas bon, on m’a même poussé à aller retirer ma proposition. On m’a traité de nazi, d’extrémiste qui veut bruler le pays » a signé et persisté le député.

A suivre…!


SOW Ousmane2 pour Factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top