Papa Koly ‘’renverse la poubelle’’ : le ministre de l’assainissement pointe ‘’environ 300 000’’ mètres cubes de déchets à Conakry

ACTUALITE 0

Le ministre de l’assainissement et de l’hydraulique, Elhadj Papa Koly Kourouma, a, dans l’entretien qu’il a accordé à la radio Espace Fm, ce vendredi 07 juin 2019, indiqué les points saillants de l’insalubrité qui gangrène la ville de Conakry.

Quelques semaines après sa nomination à ce poste, Papa Koly affirme que la situation qu’il a trouvée sur le terrain est catastrophique. Ceci, malgré les multitudes ‘’samedis d’assainissement’’ conduits par le gouvernement.

À l’en croire, à son arrivée, plus de 43 tas d’immondices jonchaient Conakry, et cela dans toutes les communes. « Nous avons fait une petite évaluation, c’est environ 300 000 mètres cubes de déchets, que vous avez aujourd’hui à Conakry. Cela est dû au dysfonctionnement de la chaîne du processus de traitement des déchets solides », a-t-il déploré.

Le ministre de l’assainissement rappelle que la chaîne de pré-collecte est laissée aux PMEs. Qui assurent la pré-collecte et envoient les déchets aux points de regroupement des ordures.

« À partir de ces points de regroupement, il y a donc le transfert et la décharge qui sont laissés à l’Agence Nationale de l’Assainissement et de la Salubrité Publique (ANASP) », décrit-il.

Mais, quant au nettoyage des artères publiques et des lieux publics, Papa Koly Kourouma précise que cela est du ressort des communes. « Mais, à quoi nous avons assisté ? Dans le cadre du PDUD, il y a eu des points de regroupement qui ont été repérés et aménagés à cet effet, au nombre de 70, afin de pouvoir les rapprocher aux PMEs qui ont des concessions dans les communes et dans les quartiers. Mais, à la date d’aujourd’hui, on n’en a pas six (6). Tous ces points ont été sauvagement occupés par les citoyens. Ce qui est anormal », a-t-il dénoncé. Tout en reconnaissant que l’État est aussi fautif que les citoyens de cette occupation anarchique.

L’occupation anarchique des points de regroupement des ordures « amène les PMEs qui sont très embarrassées, qui après avoir assuré la pré-collecte, ne savent pas où déposer ces déchets. Donc, ça a créé des décharges sauvages », a martelé le ministre de l’assainissement et de l’hydraulique, Elhadj Papa Koly Kourouma.


Daouda Camara pour Factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top