Accusation du FNDC : la réaction du Gouvernement

ACTUALITE 0

Conakry, le 15 novembre 2019 - Dans un communiqué diffusé le 14 novembre 2019, l’entité dénommée Front National de Défense de la Constitution accuse des agents d’avoir abattu trois jeunes personnes à bout portant. Ces allégations très graves et relayées par certains médias, sont avancées sans la moindre preuve et sans qu’aucune autorité judiciaire n’ait été saisie par les accusateurs. Elles ne sauraient donc rester sans suite.


Il est à rappeler que toute personne ayant connaissance d’un crime et disposant d’informations permettant d’en identifier l’auteur est tenue de fournir lesdits renseignements aux autorités judiciaires sous peine de se rendre coupable d’entrave à une enquête criminelle.


En conséquence, la Brigade de Recherche de Kipé ayant été saisie des enquêtes portant sur tous les cas récents de morts violentes, toute personne ayant connaissance d’une information susceptible de faire avancer la recherche de la vérité est invitée à la mettre à disposition des enquêteurs.


Toute autre démarche constituera de la diffamation pure et simple dans le seul but de semer la confusion et de crisper les relations entre les agents de maintien de l’ordre et les populations.


En attendant, le Gouvernement, rappelle que des mesures fermes ont été prises et régulièrement réitérées par le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile pour assurer avec discernement une gestion républicaine des troubles à l’ordre public en fonction du niveau de menace qu’ils représentent pour les citoyens.



Le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top