Affaire Amadou Diaby-Paul Put devant le TAS : la bombe de Tham Camara contre la Fédé…

ACTUALITE 0

Qui l’eût cru ? La Fédération guinéenne de football pourrait perdre son procès face au duo -Amadou Diaby, ancien vice-président de la Féguifoot et Paul Put, ex-sélectionneur du Syli national- devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) le 28 février prochain. C’est le site d’informations Refletguinee qui nous l’apprend. Et vous savez pourquoi ? Pas encore de preuves fournies.
Selon Amadou Tham Camara président de la Commission d’éthique de la Féguifoot qui était lundi face aux journalistes, l’instance dirigeante du football guinéen dispose de preuves mais qui ne sont, dit-il, toujours pas arrivées au bureau du TAS. Pourtant, révèle M. Camara, cité par Refletguinee, les preuves ont été versées au dossier.
« (…) On a remis toutes les preuves qui accablent M. Diaby à la Feguifoot, Mais les preuves n’ont pas été transmises au TAS Et si les preuves manquent, il (Amadou Diaby) sera disculpé pour manque de preuve. Mais qui a refusé d’envoyer les preuves ? C’est là, la question qu’il faut se poser maintenant ou bien qui a empêché qui d’envoyer les preuves ? En tout cas, pour qu’il y ait de l’infraction de corruption, il faut au moins être à deux pour la commettre : le corrupteur et le corrompu. Si le corrompu est blanchi parce que les preuves ne sont pas envoyées, le corrupteur qu’est Paul Put sera aussi acquitté », dit-il.
Poursuivant, Tham indique que le dossier Amadou Diaby-Paul Put a été scindé. ‘’Ce qui est contraire à la législation », déplore-t-il.
«Les preuves principales à savoir une conversion téléphonique attestant le pacte de corruption entre Amadou Diaby et les agents de Paul Put et les relevés bancaires de Paul Put montrant exactement les montants évoqués dans la conversation téléphonique n’ont pas été envoyées.»
Par ailleurs, le site guinéen informe que Maître Jean Baptiste Kantara , rapporteur de ladite commission a confié que « si ces deux preuves disparaissaient, les deux accusés risquent d’être acquittés. » Ajoutant que “depuis septembre, il y a eu appel mais malheureusement il n’y a pas eu aucune communication de notre avocat. Nous avons la conviction qu’on est en train de saper nos efforts, le fonctionnement de ce dossier hors de la Guinée est aujourd’hui une préoccupation”.
Le Bureau exécutif de la Féguifoot, principal accusé dans ce dossier explosif n’a pas encore réagi.

Mediaguinee

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top