Rapport des émissaires de la CEDEAO : « Nous avons inutilement perdu du temps et d’argent » dixit le vice-président du PPD

ACTUALITE 0

Suite à la publication hier, le 11 mars 2020, du rapport d’audit du fichier électoral qui divise les politiques en Guinée, votre quotidien d’informations générales a rencontré Dr Taliby Dos Camara, le vice-président du PPD (Parti pour la Paix et le Développement) chargé de la jeunesse et de la communication, candidat du parti aux élections législatives et Directeur de campagne du parti. Celui-ci très remonté contre les autorités de la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante), a dit ce qui suit :
« Notre grand parti avait, lors de la première rencontre entre les Autorités de la CENI et les partis politiques engagés aux élections législatives, dénoncé avec véhémence le rapport qui avait été présenté par les techniciens de l’organisateur des élections. Le président, Boubacar Diallo, en prenant la parole, avait suggéré d’enlever tout ce qui ne respecte pas le Code Electoral, c’est-à-dire, les mineurs et ceux qui n’ont pas présenté les documents requis lors de leur enrôlement ainsi que ceux qui se sont faits enrôler dans plusieurs endroits différents. Les techniciens avaient alors répondu que cela sera fait. Qu’il s’agissait simplement de présenter la situation du fichier. C’est contre toute attente que nous avions remarqué que certains électeurs avaient deux bulletins de vote et d’autres jusqu’à trois. Une situation qui va à l’encontre de toute crédibilité du scrutin : 2 438 992 électeurs sans aucune pièce justificative et les 93 électeurs qui ont des erreurs sur leur date de naissance.
C’est pourquoi, le rapport de la CEDEAO n’apporte aucune information nouvelle. Cependant, elle a fait perdre assez de temps et d’argent au pays car, les émissaires sont logés au frais de l’Etat ainsi que leurs émoluments, en cette période où tous les indicateurs de développement du pays sont au rouge. La CENI devrait simplement enlever ces électeurs avant d’imprimer les cartes d’électeurs et les listes d’électeurs. Il est important pour nous de nous demander si vraiment les gens de la CENI travaillent pour la Guinée ou contre elle. De toute évidence, ils travaillent contre la paix et la quiétude dans le pays. Lorsqu’un cadre du pays est commis à une tache, c’est pour faire correctement le travail, c’est-à-dire avec satisfaction.
Nous espérons que la CENI va se mettre au travail pour enlever ce qu’il conviendrait d’appeler les faux électeurs du fichier électoral et de proposer le plus rapidement que possible la date des élections législatives. Et surtout, procéder au paiement de la subvention que le Code Electoral accorde aux partis politiques engagés aux scrutins. Car, bientôt l’ouverture de la session de la nouvelle Assemblée Nationale, le mois d’avril prochain. Il ne sera pas tolérer d’avoir indéfiniment des députés périmés dans un pays où les cadres crient partout qu’ils veulent un pays normal. La normalité commence par le respect de la Constitution, les Lois et les Institutions de la République. Nul guinéen n’est au-dessus de celles-ci.
J’invite les Guinéens à ne plus avoir confiance aux anciens députés et à leur parti politique. Ils ont eu la chance de prouver qu’ils travaillent pour le peuple mais le résultat prouve à suffisance qu’ils travaillent pour eux et pour leur parti. Le peuple et son intérêt disparaissent dans leur agenda dès qu’ils sont élus. Donc, venez massivement voter pour la Liste Nationale PPD, le N°23, c’est voter pour la paix et le développement de notre cher pays, la Guinée. »

Djenabou Camara pour factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top