SADEN 2020-Conakry: Mot de clôture de Mme Krista Verstraelen, représentante-résidente de l’Agence Belge de Développement (ENABEL)

ACTUALITE 0


Conakry, le 12 mars 2020 –

Monsieur le Ministre en charge des Investissements Publics-Privés

Monsieur le Ministre de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes,

Mesdames et Messieurs, Représentants des Institutions internationales présentes en Guinée

Distingués invités, Mesdames et Messieurs

En prenant la parole à l’occasion de la clôture des travaux du présent SADEN, j’éprouve un plaisir particulier à m’adresser à vous, chers entrepreneurs de Guinée, et dire mes remerciements aux équipes organisatrices de cette rencontre pour leur initiative que nous encourageons, à la fois parce qu’elle rend possibles les échanges entre entrepreneurs, mais aussi parce qu’elle leur ouvre de nouvelles perspectives en termes de croissance. La création et le développement d'une entreprise - et vous le savez - ne peut pas être un chemin solitaire. Pour que l’audace d’entreprendre puisse être fructueuse, elle doit être encouragée et accompagnée. Elle doit se nourrir d'échanges et de savoirs croisés, surtout en cette époque où le numérique et la digitalisation élargissent le champ du possible.

Depuis 2016, Enabel se tient aux côtés de la Guinée et accompagne les efforts du gouvernement dans de nombreux secteurs porteurs de croissance. Le fil rouge de toutes nos interventions est le développement du secteur privé. Dans le cadre du programme bilatéral entre la Belgique et la Guinée que Enabel exécute depuis 2019, une intervention spécifique est dédiée au développement de l’entrepreneuriat sur l’axe Conakry-Kindia-Mamou. L’objectif est à la fois d’accompagner directement les entrepreneur-(e)s évoluant dans les espaces urbains et agricoles, et de contribuer à la structuration d’un écosystème d’appui aux entreprises dynamique et créateur de valeur.

C’est parce que le SADEN contribue au développement de l’écosystème entrepreneurial en Guinée que nous le soutenons. Nous espérons qu’au cours de ces deux derniers jours, les interactions avec nos équipes, les ateliers et autres activités proposées aux entrepreneurs guinéens auront été utiles. Et je voudrais vous rassurer, Mesdames et Messieurs, que nous continuerons à soutenir le SADEN, car il est porteur d’une promesse et d’une volonté : celle d’un futur désirable pour les entreprises, celle d’une vitalité économique pour le pays. Nous avons vu, depuis deux jours, une formidable inventivité de la jeunesse guinéenne. Nous avons vu cette multiplication des connexions et des surfaces de contact entre entrepreneurs. Tout cela nous donne raison de croire en vous et aux initiatives que vous portez.

Ce salon suffira-t-il pour résoudre toutes les difficultés que rencontrent les entrepreneurs ? Les discussions et le partage des expériences qui ont été articulés ici feront-ils oublier les problèmes, dont certains sont structurels ? Bien sûr que non ! Mais l’intérêt de cette rencontre, à défaut de trouver solution à tout, c’est d’aidera au moins ­à bien poser les problèmes et à identifier les solutions, là où elles peuvent être.


Il me reste à remercier tous les participants et à rappeler, en guise d’encouragement, à tous ceux qui s’essaient à l’entrepreneuriat, malgré les difficultés, cette phrase de Beaumarchais : La difficulté de réussir, disait-il, ne fait qu'ajouter à la nécessité d'entreprendre".


Je vous remercie !

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top