Implantation du parti Afia en Moyenne Guinée : Dr Saliou Bella et Cellou Dalein se livrent une rude bataille à Labé

ACTUALITE 0

Le divorce entre le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) Cellou Dalein Diallo et son vice-président Dr Saliou Bella Diallo a fini par avoir des répercussions sur la cohésion au sein de cette formation politique dont le bastion même qu’est la préfecture de Labé serait menacé par la percée fulgurante du parti Afia de Dr Saliou Bella. Une formation politique lancée par le toubib il y a peu après son départ de l'UFDG.

En effet, le départ de Dr Saliou Bella Diallo des instances dirigeantes de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) il y a maintenant près d’un an, a été suivi de la relance du parti Afia, dont la création est survenue il y a près de 6 ans. Dr Saliou Bella Diallo devait ainsi s’atteler à l’implantation de sa formation politique. Qui avait été mise en berne, à cause de son adhésion à l’UFDG, après avoir longtemps été ‘’très actif’’ aux côtés de feu Siradiou Diallo au sein de l’Union pour le progrès et le renouveau (UPR).

L’implantation d’un parti demeure une tâche ardue pour un transfuge de l’UFDG, quand on sait que ce parti est devenu ces dernières années une sorte de mastodonte dans le jeu politique guinéen. Ayant réussi d’emblée à se constituer une base en Moyenne Guinée et dans une bonne partie de la capitale.

Le vote communautaire aidant, Cellou Dalein Diallo avait ainsi réussi à rafler la mise lors du premier tour de la présidentielle de 2010 devant la pléthore de candidats qui s’étaient engagés dans la course pour briguer le poste de la magistrature suprême. C’est par un tour de force dont il est le seul à avoir le secret que le président Alpha Condé avait réussi à inverser la tendance à sa faveur lors du second tour.

Pour autant l’UFDG reste un parti aux reins solides, sauf que sa gestion serait tout sauf ‘’transparente’’. Cellou Dalein Diallo étant entouré d’une bande de copains et de coquins qui se paierait sur la bête. Bah Oury qui avait commencé à rouspéter contre cette situation a désormais d’autres préoccupations étant contraint à un exil forcé, suite à l’attaque contre la résidence du chef de l’Etat le 19 juillet 2010.

L’autre personnage qui empêchait de tourner en rond Dr Saliou Bella Diallo vole maintenant de ses propres ailes. Cela ne met pas fin cependant aux rapports conflictuels entre lui et l’UFDG, qui le soupçonnerait de chasser sur son terrain, notamment à Labé. En effet, des témoignages concordants font cas de la présence de plus en plus remarquée du parti Afia dans la capitale de la Moyenne Guinée.

A travers des représentations sous forme de comité de base au niveau des quartiers. Le travail de la direction de Afia ne se limiterait pas simplement dans la ville de Karamoko Alpha Mô Labé mais sur l'ensemble de la région et bien au délà.

A Conakry aussi Dr Saliou Bella Diallo tente de se positionner à travers des cellules dans les quartiers. Pendant que le pouvoir et l’opposition se livrent une bataille sans merci autour de la refonte de la CENI. La direction de Afia elle serait en train de procéder à un travail de terrain. Un responsable du parti interrogé sur les ambitions de son président affirme que Dr Saliou Belle Diallo voudrait aller loin dans la perspective des élections législatives.

Malgré ses faibles moyens matériels et financiers, comparativement à Cellou Dalein Diallo qui, lui serait en possession d’un ‘’budget de guerre’’ inépuisable. Vu les diverses sources de financement dont disposerait l’UFDG. De l’Amérique du nord, à l’Europe en passant par l’Angola. Sans oublier les soutiens du parti basés sur place à Conakry prêts à tout pour le satisfaire.

A suivre.

H. Baldé pour factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top