Politique: L'opposition accuse le Président de la CENI d'avoir adressé des courriers aux Préfets et sous-préfets pour la mise en place des démembrements de la CENI sans aucune consultation

ACTUALITE 0

L'opposition guinéenne réunie au sein du collectif des partis politiques pour la finalisation de la transition et l’Alliance pour la démocratie et le progrès (ADP) était vendredi face à la presse à Conakry.

Objectif, décrypter le dernier développement de la situation socio politique de la Guinée.

A l'occasion, le porte-parole de ces deux alliances politiques, Aboubacar Sylla a dénoncé l’impasse économique q'endurent la Guinée et les Guinéens depuis l’investiture du Président Alpha Condé.

"On pensaient qu’au lendemain de la mise en place d’une CENI plus ou moins paritaire, qu’on allait se diriger tout droit vers l’organisation des élections législatives pour en finir avec cette transition qui n’a que trop duré. Mais fort malheureusement quelques mois après, son nouveau Président Bakary Fofana commence déjà à emboiter le pas à son prédécesseur, Louncény Camara..." dira-t-il.

L'opposition accuse le président de la commission électorale d'avoir dissimulé le rapport des experts de l’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie)et de publier un chronogramme sans consulter les autres commissaires.

Selon le porte de l'opposition, Bakary Fofana a caché le second chronogramme qui tient compte de toutes les revendications de l’opposition qui demande entre autres: le départ de l’opérateur sud africain Way Mark choisit dans la plus grande opacité par le Chef de l’Etat et de son fils et le vote des Guinéens de l’étranger.

Aboubacar Sylla accuse le président de la commission électorale d'avoir créé une commission technique au sein de l'institution sans consulter les autres commissaires.

« Nous assistons à la création d’une CENI à l’intérieur d’une autre » soutient-il.

Il a ajouté que l’actuel Président de la Commission électorale nationale indépendante aurait adressé de façon unilatérale des courriers aux Préfets et sous-préfets à l’intérieur du pays pour la mise en place des démembrements de la CENI sans la participation de l’opposition.

S'exprimant sur le gouvernance du président Alpha Condé, il a fustigé le mea culpa du Président Alpha Condé qui a affirmé que le Gouvernement de Mohamed Saïd Fofana est incapable de répondre aux attentes des populations. En le disant, dira le porte de l'opposition, le Président reconnait lui-même que son Gouvernement n’est pas en mesure de faire avancer le pays. Et devrait de facto être limogé.

A en croire le leader de l'UFC, l’opposition aurait envoyé un courrier au Président de la CENI pour lui exprimer son refus de s’inscrire dans sa logique de gestion non consensuelle du processus électoral.

Enfin le porte de l'ADP et du collectif a déclaré qu'ils vont bientôt recommencer les manifestations pacifiques. Car, dit-il, nos seuls recours sont les partenaires au développement et la rue. Puisque la justice n’existe pas et Bakary Fofana a perdu sa crédibilité pour avoir montré ses limites quant à la garantie de l’indépendance et de la neutralité de son institution.

Mamadou Bailo Barry
+22464444184
Factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top