Mines: bras de fer entre BSG Resources et Conakry

ACTUALITE 0

BSG Resources a dénoncé en termes vifs, dans un communiqué publié sur son site, une manœuvre du gouvernement guinéen tendant à l’évincer après le rejet par Conakry de son projet d’investissement de 10 milliards de dollars dans ce pays.

Selon BSG Resources les autorités guinéennes l’ont empêché de poursuivre sa joint-venture sur les blocs 1 et 2 de Simandou avec Vale, à laquelle elle a cédé 51% de ses parts, et surtout « d’exercer leurs droits contractuels qui leur ont été attribués de façon légale ».

En fait, Conakry n’a pas reconnu la légitimité de cette cession à Vale créant ainsi le bras de fer indigeste pour BSG Resources qui relève que des progrès considérables ont été fait sur les blocs1 et 2 de Simandou avec un investissement de plus de 600 millions de dollars dans ce projet dont la phase de commercialisation était fixée à fin 2012.

La société minière BSG Resources nie la légitimité du Comité Technique de Revue des Titres et Conventions Miniers (CTRTCM), créé par les nouvelles autorités guinéennes pour un ordre nouveau dans le secteur minier, le jugeant « contraire à la Constitution guinéenne et au Code Minier » en vigueur dans ce pays.

Agence Ecofin




0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top