Inauguration du barrage de Félou à Kayes: Le Premier ministre Saïd Fofana a représenté le chef de l'Etat

ACTUALITE 0

C’était en présence des chefs d’Etat Ibrahim Boubacar Keita du Mali, Macky Sall du Sénégal, Mohamed Ould Abdel Aziz de la Mauritanie et du Premier ministre guinéen Mohamed Saïd Fofana.

Situé à environ 80 km en amont de la ville de Kayes, Gouina se trouve dans la commune rurale de Diamou et compte 24 villages avec 16.000 habitants.

Une centrale d’une puissance de 140 mégawatts

Le coût total de ce projet financé à 85% par l’Eximbank de Chine est estimé à 230 millions d’Euros avec une puissance de 140 mégawatts. Pour le Président malien, l’héritage commun qu’est le fleuve Sénégal « offre l’opportunité de produire à moindre coût une électricité propre respectueuse de l’environnement et de la qualité de vie des populations riveraines ». « Cette journée est le symbole de la réussite de notre outil commun, l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal(OMVS), un modèle d’intégration régional en Afrique qui contribue chaque jour à renforcer les liens séculaires d’amitié et de fraternité entre les peuples » a-t-il indiqué.

L’OMVS est bâtie autour de la gestion concertée du fleuve Sénégal, troisième plus long fleuve d’Afrique, qui prend sa source en Guinée et se jette dans l’océan atlantique à Saint-Louis au Sénégal, après un parcours de 1800 Km à travers les quatre pays.

Selon le Haut Commissaire de l’OMVS, Kabiné Komara, avec l’arrivée de la Guinée, il y a un potentiel hydroélectrique de plus 1000 MW dont le 1/4 seulement est exploité. Dans son allocution, il a parlé des avancées et des projets en cours comme la démarche pour la certification ISO. A l’en croire, l’OMVS fait partie des meilleures organisations régionales en matière de mise en valeur des ressources d’un fleuve.

Diversifier les ressources énergétiques

La Mauritanie a découvert d’importantes quantités de gaz et un projet est en cours pour son exploitation afin de produire l’électricité. Pour le président Mohamed Ould Abdel Aziz, « le gaz mauritanien permettra de mettre à la disposition de l’espace OMVS dès l’année prochaine, d’importantes capacités de production d’électricité et de contribuer significativement à la résorption du déficit énergétique de la sous-région ».

Créé en 1972, les activités de l’OMVS s’articulent autour de la production d’énergie hydroélectrique, de la fourniture d’eau d’irrigation grâce à l’action combinée des barrages, de la promotion du volet navigation, l’agriculture.

In Journaldumali


0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top