Décès de médecins par le virus Ebola : la grosse colère du président Condé contre le corps médical

ACTUALITE 0

A peine rentré de ses vacances, le président de la République, Alpha Condé a repris ce lundi 1er septembre son bâton de pèlerin en effectuant une visite inopinée au Centre Hospitalo-universitaire (CHU) de Donka qui abrite le principal centre d’accueil des malades atteints d’Ebola.

Cette visite a été une occasion pour le chef de l’Etat d’échanger avec les responsables des différentes structures sanitaires impliquées dans la lutte contre l’épidémie de fièvre hémorragique à virus Ebola et partant, fouetter leur ardeur afin de venir rapidement à bout de cette maladie.

Après s’être donc imprégné du niveau d’évolution de l’épidémie et des dispositions prises en vue d’enrayer sa flambée, le président Condé, visiblement très préoccupé de la situation, a vivement regretté et condamné l’apparent relâchement constaté chez les médecins dans la lutte contre Ebola qui a fait des victimes jusque même dans le rang des hommes en blouse blanche.


Pour Alpha Condé, tant que le glas de l’épidémie de la fièvre Ebola n’a pas sonné dans les pays touchés, l’utilisation des protèges par les médecins doit être obligatoire et systématique même devant des patients qui ne souffrent que de simples maux de tête. «Même si les gens ont mal à la tête, tant qu’on n’a pas fini de combattre Ebola, vous devez vous protéger, vous avez des matériels’’, les a-t-il lancés.

Dans ce combat contre Ebola, il s’agit d’une course contre la montre pour Alpha Condé qui ne veut pas voir son pays totalement isolé comme le sont déjà les deux autres pays de la Mano River.

"Les gens nous laissent encore une chance, il y a Air France, Royal Air Maroc qui viennent. Mais si vous ne redoublez pas d’efforts, ils vont faire comme à Freetown", a-t-il interpellé les médecins qu’il invite à non seulement se battre pour la Guinée mais aussi pour la Sierra Leone que le Liberia.

Parce que, pense Alpha Condé, tant que qu’il reste un seul cas d’Ebola au Liberia et en Sierra Leone, la Guinée n’est jamais à l’abri. C’est pourquoi il appelle à une synergie d’actions au niveau des pays infectés afin d’éradiquer l’épidémie dans leur espace.

"Vous aviez commencé à réussir dans le combat et après vous avez baissé les bras, vous avez été négligents et c’est reparti", a déploré le président Alpha Condé qui projette de rencontre très prochainement le corps médical pour une évaluation de l’ensemble des dispositifs et stratégies mis en place pour briser la chaîne de contagion de la maladie Ebola en Guinée.

Selon les derniers chiffres communiqués par les autorités sanitaires du pays, Ebola a fait 450 décès sur 650 cas enregistrés.

In guineenews

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top