Un militant de l’UFDG en colère, ménace: « si on meurt pour que quelqu’un accède au pouvoir et qu’il refuse de travailler, on va le déshabiller ici. »

ACTUALITE 0

Lors de l’Assemblée générale de l’UFDG du samedi 10 janvier 2015, un militant du parti, est sorti de ses gonds pour mettre en garde les députés du parti. Connu sous le nom de Barry Business, ce militant a franchi une ligne que beaucoup n’oseraient même pas s’approcher. Car critiquer ses proches, ou ses chefs en coulisse, tout le monde sait le faire, mais les critiquer devant eux et en public, il faut être Barry Business pour le faire.

Ce militant connu par tous pour son engagement au sein de l’UFDG, était très en colère ce samedi-là contre ses députés ou autres responsables du parti. Et il a profité de son temps de parole pour l’extérioriser.

Barry Business a commencé par rappeler que ce sont 50 jeunes qui ont perdu la vie pour que le parti ait 37 députés. Il faut référence à ceux qui ont perdu la vie lors des manifestations organisées de 2011 à 2013 par l’opposition.

« On sait que tout le monde ne peut pas travailler. Mais 37 députés … ! Pourquoi on ne va pas citer ceux qui travaillent ? C’est parce que celui qui compte des amis va avoir des ennemis. Mais chacun sait ce qu’il fait. En ce qui concerne les députés, c’est fini. S’ils veulent ils n’ont qu’à se retrouver. C’est à Djessira Traoré (députée uninominale de Mamou, ndlr) qu’on a confié Mamou. Donc ce n’est pas à Cellou Dalein qu’on va demander le programme de Mamou, mais à Djessira Traoré», a-t-il expliqué. Puis il poursuit : « […] Ce ne pas venir ici pour dire qu’on sera au pouvoir en 2015. On se connait, hein ! On connait certains ici, quand on dit marche, et qu’El hadj (Cellou Dalein Diallo, ndlr) les appelle de l’autre côté, que ce soit des députés ou des fédéraux […], après ils s’assoient pour dire que BBC a dit que la marche aura lieu. On connait. Mais à partir de maintenant, par Allah, si on meurt pour que quelqu’un accède au pouvoir et qu’il refuse de travailler, par Allah, on va le déshabiller ici. Car il n’est pas notre papa ni notre maman et ce n’est pas lui qui nous nourrit. Par Allah, les députés, celui qui ne fait pas son travail, qu’il sache qu’il n’y a plus de débats. Quiconque ne fera pas son travail, ce ne sera pas bon. Si vous ne faites pas votre travail on va sortir de nos gonds. Nous allons sortir contre Cellou Dalein et contre tous. Nous ne pardonnerons à personne, même pas à notre papa.»

Cette sortie de Barry Business est qualifiée par Dr Fodé Oussou Fofana, qui a présidé l’Assemblée du jour, comme une preuve que l’UFDG est un parti la liberté d’expression est garantie à tous.

« Ceux qui ne croyaient pas que l’UFDG est un parti véritablement démocratique ont eu la réponse, a-t-il dit. Parce que notre parti, c’est le seul en Guinée où des militants peuvent s’exprimer. Vous avez suivi Business. Il s’exprime. Il dit ce qu’il pense. Ça se dit dans l’UFDG parce que nous sommes un parti véritablement démocratique. »

In mediaguinee

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top