L'hôpital national Ignace Deen : des patientes entre la croie et la bannière !

ACTUALITE 0

A l’hôpital National Ignace Deen, le couloir de la salle d'accouchement est érigé en salle d’attente. Il y a deux bancs pour recevoir d'une trentaine de patientes, certaines sont couchées à même le sol. Telles sont entre autres de très nombreuses observations qu'on peut relever lorsqu'on fait un tour au service de la maternité d'Ignace Deen de Conakry.

Ce Jeudi 10 décembre 2015, il y a eu entre deux et trois femmes qui ont eu des malaises qui sont tombées dans le coma, ce, après avoir passé plusieurs heures à attendre leur tour afin d’être examinées par un médecin.

« Je suis là depuis 6 heures du matin, on nous a dit de rentrer à maison, mais quelques temps après nous sommes revenus, parce que mon ventre me faisait toujours mal et ça, c'était à 11 heures. Depuis, je suis couchée sur ce banc, on me dit que je dois encore attendre, alors qu'il est 18 heures maintenant. Je m’en remets à Dieu, mais pas à cet hôpital », s'est confiée une femme enceinte au micro de Factu Guinée.

Du côté médecins et infirmieres, difficile de recueillir une quelconque réaction. « Moi je ne suis pas l'État, ni l'hôpital, encore moins le directeur général de cet hôpital. Si vous voulez des informations, allez interroger le premier responsable », nous a lancé en colère, Dr Koïvogui, médecin à la maternité de l'hôpital national Ignace Deen.

Le directeur général que nous avons tenté de contacter serait, à en croire nos informations, au Maroc.
SOW Ousmane2 Pour factuguinee.com, Tel 00224 664 231 995

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top