Mise en place et lancement des activités du comité interministériel de suivi de la mise en œuvre du PGES et du PAR

ACTUALITE 0

C’est officiel, la République de Guinée a aussi lancé ce mercredi, 16 Décembre 2015, les activités de son comité interministériel de suivi de la mise en œuvre du Plan de Gestion Environnementale et Sociale (P.G.E.S) et du Plan d’Action de Réinstallation (P.A.R) des personnes affectées par le projet. Ceci, après la Sierra-Léone les 2 au 4 décembre, le Libéria les 7 au 9 décembre 2015.
La mise en place et le lancement des activités de ce comité visent la matérialisation du concept du traité international pour la construction, l’exploitation et le développement de la ligne d’interconnexion électrique entre la Côte d’Ivoire, le Libéria, la Sierra Léone et la Guinée. Un traité qui a été ratifié par la Guinée par Décret N°2013/157/PRG/SGG du 28 Novembre 2013.
Désormais, ce comité interministériel va jouer le rôle de conseiller auprès de l’Etat Guinéen avant la prise des décisions majeures affectant les populations des localités concernées par le projet d’interconnexion. Ensuite, il est désormais de la responsabilité de ce comité de faire le suivi régulier de la mise en œuvre du Plan de Gestion Environnementale et Sociales et du Plan d’Action et de Réinstallation. Aussi, de décider des grandes orientations et du budget nécessaire pour la mise en pratique du projet pour le bonheur des uns et des autres.
Parlant du projet, il est prévu la construction d’une ligne de transport de 225 KV sur 1303 km reliant les quatre pays. Pour se faire, une société à objectif spécifique (SOS) dénommée TRANSCO CLSG a été créée. Elle a pour charge de financer, construire, détenir, exploiter, maintenir et développer la ligne d’interconnexion.
A travers donc cet atelier de trois jours, les participants (membres du comité national) vont s’approprier du concept du projet d’interconnexion afin d’impulser à travers une action prompte, participative et concertée la dynamique de sensibilisation sur le terrain. Ceci, permettra à la société de travailler sur le terrain sans aucun problème.
Pour le cas spécifique de la Guinée, ce projet va toucher les préfectures de N’Zérékoré, Kindia et de Forécariah et six (6) communautés rurales de développement. Dans le souci du respect de la dignité humaine et la protection de l’environnement, TRANSCO CLSG a lancé une concertation sous-régionale à travers les comités nationaux mis en place pour protéger les intérêts des Etats concernés.
Globalement, il convient de retenir que ce projet ambitieux des quatre Etats propulse une dynamique d’intégration sous-régionale par la création d’un système régional durable de fourniture d’énergie électrique afin de promouvoir la croissance économique de la sous-région. Il vise également la construction des infrastructures clés devant permettre à tous les Etats membres d’avoir accès à des ressources énergétiques économiques.
A noter que cette cérémonie a été présidée par le ministre Guinéen de l’Energie et de l’Hydraulique Dr Cheick Taliby Sylla, à ses côtés, les représentants des différents Département ministériels concernés par le projet.
Cellule de Communication du Ministère de l’Energie et de l’Hydraulique

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top