Le Forum d’affaires Maroc-Guinée ouvert ce matin à Conakry !

ACTUALITE 0

Conakry le 18 Janvier 2016 - Ce forum de Conakry est la suite logique des rencontres d'affaires tenues lors de la visite de sa Majesté le Roi Mohamed VI en février 2014 mais aussi du Forum économique Guinée-Maroc qui s'est tenu le 9 septembre de la même année à Casablanca. En dix-huit mois, une quarantaine de conventions de coopération ont été signées entre les secteurs privé et public des deux pays. Dans ce sens, ce 3ème Forum d'affaires Maroc-Guinée est l'occasion idoine pour transformer les bonnes intentions en projets concrets de coopération entre les secteurs privés des deux pays.

Organisé par l'Agence de Promotion des Investissements Privés (APIP) en collaboration avec la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), le Forum Maroc-Guinée qui regroupe une centaines d'entreprises marocaines et guinéennes a pour objectif de faire l'état des lieux des conventions publiques et privées signées afin de lever les points de blocage identifiés et de signer de nouvelles conventions en tenant compte de l'expérience acquise et des nouvelles priorités des deux pays.

Présent à l’ouverture de ce forum, le Premier ministre Guinéen a tout d’abord mis en avant le potentiel dont dispose le pays à savoir : 6,5 millions d’hectares de terre cultivables en différents types propices à la culture de céréale, de fruit, de légumes mais dont à peine ¼ des superficies cultivables est actuellement mis en valeur. Un potentiel de production d’énergies hydroélectriques 100 fois supérieures aux capacités de production actuelles, dans un contexte ou la Guinée est qualifié de château de l’Afrique Occidentale. Un fort potentiel de développement de l’aquaculture sur un domaine maritime s’étendant sur environs 30 milles hectares le long du littoral marin et de même que le niveau de la demande à satisfaire en logements sociaux, d’aménagement urbain et de densification du réseau routier, ferroviaire et aérien est également considérable.

Pour la mise en valeur de ce potentiel, Mamady Youla entend mettre en œuvre une politique tournée vers trois (3) axes majeurs à savoir :

- La création d’un environnement juridique, règlementaire et financier favorable au secteur privé que l’Etat considère comme le moteur de la croissance économique, le pourvoyeur d’emplois, le créateur de richesse et un levier important pour la réduction de la pauvreté ;

- Développer, à travers le pays, divers équipements et infrastructures telles que des routes, ports, aéroports, voies ferrées, barrage hydroélectriques ainsi que des réseaux pour les nouvelles technologies ;

- L’implication effective et organisée du secteur privé dans les activités économiques.

Poursuivant Mamady Youla dira que ce forum des affaires de Conakry est une invitation faite au Maroc pour construire avec le gouvernement un pays à potentialités diverses qui s’apprête à recevoir les années avenir plusieurs dizaines de milliards d’investissements dans plusieurs secteurs d’activités avec certainement une proportion importante dans celui des mines.

De son côté Mohamed Boussaid, Ministre de l’Economie et des Finances du Maroc, a mis un accent particulier sur l’importance de ce forum d’affaires Maroc-Guinée. Avant de dire que cette rencontre de Conakry est une occasion de faire le point sur les 24 accords signés durant la visite officielle effectuée par le Roi Mohamed VI en février 2014 ; mais également, de contribuer à hisser à travers des actions concrètes les liens économiques à la hauteur de la vision et des orientations des dirigeants Marocains et Guinéens à travers le Roi Mohamed VI et le Président Alpha Condé.

La tenue de ce forum doit aider la Guinée à évaluer les progrès enregistrés dans la mise en œuvre des accords signés entre les gouvernements et les secteurs privés des deux pays dixit Malodo Kaba. Pour la ministre guinéenne de l’Economie et des Finances, il devra également servir a identifié de nouveaux horizons de coopération et à matérialiser rapidement les projets en cours ; avant d’inviter les entreprises des deux pays à concrétiser les projets identifiés ainsi que les deux administrations à intensifier les échanges projetés.

Pour sa part, le directeur général de l'Agence guinéenne de promotion des investissements privés (APIP), Gabriel Curtis, a mis en avant l'opportunité qu’offre ce forum de prospecter les secteurs porteurs en vue de nouer de nouveaux partenariats.

Quant au président par intérim du patronat guinéen Kerfalla Camara, il a passé en revue les efforts des autorités guinéennes notamment les mesures prises pour faciliter l'investissement et les infrastructures réalisées pour améliorer le climat d'affaires en Guinée et rendre le pays plus attractif.

Co-organisée par la CGEM et l’APIP, cette rencontre d'affaires attire une centaine d'entreprises marocaines intéressées par les opportunités d'affaires qu'offrent la Guinée dans les secteurs notamment de l'agriculture, la pêche, l'élevage, l'eau, l'énergie, les mines, les transports, les infrastructures, les télécommunications, le commerce, l'industrie, l'industrie pharmaceutique, l'immobilier, l'aménagement du territoire, le tourisme et l'artisanat.


La Cellule de Communication du Gouvernement

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top