Circulation routière : le président Alpha Condé recommande la mise en place d’une brigade pour suivre le comportement des policiers

ACTUALITE 0

Quelles stratégies appropriées pour faire face aux multiples défis de la circulation notamment les accidents, l’incivisme dans la conduite et les tracasseries policières ? C’est autour de cette problématique se sont ouverts ce lundi 6 novembre au Palais du peuple les états généraux de la police. La présidée par le Chef de l’Etat, Prof. Alpha Condé a mobilisé les responsables du Ministère de la sécurité et de la protection civile et ceux des départements impliqués (transport, travaux publics, administration, ville et aménagement du territoire), les transporteurs, les ONG et représentants de la société civile. Une première en Guinée depuis 1958 année d’accession à l’indépendance
Dans son discours de circonstance, le ministre d’Etat en charge de la sécurité et de la protection civile Abdoul Kabèlè Camara a présenté un bilan qui fait froid au dos seulement pour la période 2011 – 2017 soit 6 ans. ‘’21159 cas d’accidents de circulation ayant entraînés 1693 morts, 5620 blessés graves, 5638 blessés légers, 6662 véhicules fortement endommagés, 6145 légèrement endommagés et 7893 motos impliquées’’ a fait noter le chef du département de la sécurité avant de décliner les axes phares de ces états généraux.
Ils sont, égrène Abdoul Kabèlè Camara, la mobilité urbaine dans la capitale, la mobilité interurbaine, les travaux routiers, la sécurité et la circulation routière, la définition des rôles des différents organes de l’Etat pour le respect des règles de la circulation sur l’ensemble du réseau routier national, l’actualisation du cadre institutionnel, légal et règlementaire, le renforcement des capacités opérationnelles des services de sécurité et de santé dans le cadre de la prévention et de la gestion des accidents de la circulation routière, les secours aux victimes, l’identification, l’intensification de la sensibilisation des usagers sur le code de la route et les mesures de sécurité, les visites et contrôles techniques des véhicules
Maître Abdoul Kabèlè Camara s’est par ailleurs félicité des résultats obtenus avec le plan d’urgence lancé par ses services et qui a permis de rendre fluide la circulation routière par endroit tout en craignant que des indélicats reviennent à la charge pour occuper ces artères. ‘’De tels comportements en matière de droit relèvent de l’incivisme très manifeste de certains citoyens si des mesures appropriés ne sont pas prises’’ a dénoncé le ministre de la sécurité
Présidant cette cérémonie, le président Alpha Condé a tout d’abord soutenu qu’un accident est le dysfonctionnement du système HVE - homme-véhicule-environnement – et que c’est dans l’interaction de ces trois composantes qu’il faille rechercher causa-mena-accident. Pour le Chef de l’Etat ‘’Chaque comportement répréhensif est une faute de trop, chaque cas d’accident est un accident de trop, chaque victime sur la route est une victime de trop, chaque de décès endeuille profondément les familles guinéennes’’.
Parlant des causes de ces multiples accidents, le Chef de l’Etat a regretté la non application de la réglementation en vigueur, l’absence de rigueur dans la formation des conducteurs dans la délivrance des permis de conduire, l’absence de contrôle technique et l’état défectueux des infrastructures routières. Il a ensuite invité à la poursuite des actions enclenchées tant au niveau des conducteurs de véhicules légers, des poids lourds, des motocyclistes et des piétons
Ces travaux prendront fin le vendredi prochain.

Sow Ousmane2 était au palais pour factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top