RPG Arc-en-ciel : « Le RPG n’a pas de leçon à recevoir de quelqu’un dans ce pays pour la liberté de la presse » dixit le ministre Bantama Sow

ACTUALITE 0

Le RPG Arc-En-Ciel parti au pouvoir a tenu son assemblée générale ordinaire ce samedi 18 novembre à son siège à Gbessia. Au menu des interventions, les troubles enregistrés en milieu scolaire, la ‘’menace’’ sur la liberté de la presse et les procès sur l’assassinat du journaliste Mamadou Koula Diallo et Mme Boiro.

A l’entame, le secrétaire général du RPG Arc-en-ciel a furieusement dénoncé les violences qui ont secoué cette semaine les établissements scolaires dans les communes de Matoto et Ratoma. Selon Lansana Komara, cette grève syndicale qui a caractérisé des jets de pierres dans certaines localités de la capitale, a connu des intrus dans le mouvement. « Nous déclarons ici haut que le RPG arc-en-ciel soutient la liberté syndicale dans notre pays mais il faut que les revendications se fassent dans les règles de l’art certains politiciens mal intentionnés commencent à faire de la récupération sinon comment vous pouvez comprendre un mouvement syndical qu’on barre la route à Bambeto ou ailleurs ce n’est pas normal ce n’est plus maintenant le mouvement syndical » a soutenu Lansana Korama.

Pour sa part, le ministre des sports de la culture et du patrimoine historique s’est donné à cœur joie de tacler les hommes de médias. Le très bouillant apparemment en panne de sujets Bantama Sow s’est mue dans une leçon de morale à l’endroit de la presse. « Le RPG n’a pas de leçon à recevoir de quelqu’un dans ce pays pour la liberté de la presse, le RPG a tout donné pour qu’il y est des radios privées et des journaux privés dans ce pays, de grâce la presse guinéenne doit être comme la presse au Sénégal, au Mali et comme ailleurs ne pensez pas que vous avez des droits vous avez des devoirs le président Alpha Condé est vilipendé partout et insulté les ministres, les députés on en parle pas n’importe quel citoyen ici est trainé dans la boue » s’est insurgé le bras droit d’Alpha Condé. Sans pourtant oser dénoncer les violences sans précédent subies par ces journalistes. Que dire des intimidations et harcèlement contre les hommes de médias ?

Et comme le ridicule ne tue pas, le parti au pouvoir invite ses militants à une mobilisation pour que justice soit faite dans l’assassinat de notre confrère Mohamed Koula Diallo dont le procès s’ouvre à nouveau le lundi prochain.

Sow Ousmane2 était au siège de RPG pour factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top