Communales 2018 : la jeunesse au rendez-vous dans la commune de Ratoma

ACTUALITE 0

Douze ans après les élections locales en Guinée, la jeunesse se sent plus que jamais concernée par la gestion de la chose publique, surtout à la base. Dans la commune de Ratoma, deux listes de candidatures indépendantes ont même été déposées à cet effet. L’une de ces listes est dénommée République Emergente et Moderne (REM). Ce mouvement qui ne s’est présenté que dans la commune de Ratoma est à sa première participation à un scrutin dans le pays.
« Ratoma, c’est une commune qui est d’un enjeu capital, la commune la plus redoutée parce qu’elle est l’une des plus grandes, l’une des plus populaires de la Guinée pour ne pas dire la plus populaire. Puisque nous sommes nouveaux et que nous n’avons pas tout à fait eu la préparation nécessaire pour être sur toute la Guinée, nous avons estimé que Ratoma pourrait être quelque chose de représentatif en termes de challenge, en termes de défis et que si nous arrivons d’abord à faire valider notre liste et que nous arrivions à faire une campagne responsable à Ratoma, ça serait formidable pour nous », a expliqué Moussa Baldé, tête de liste du mouvement.
Les jeunes qui composent la REM, ambitionnent de mettre la jeunesse au-devant de la scène pour qu’elle prenne enfin son destin en mains.
Mais pour y arriver, la République Emergente et Moderne (REM) mise sur la compétence et l’énergie de ses membres.
«Nous défendons d’abord la participation de la jeunesse à la gestion de la chose publique, nous demandons à ce que la jeunesse s’engage. Vous n’êtes pas sans savoir que la population guinéenne est majoritairement jeune, si elle reste à l’écart de l’activité citoyenne, nous serons désolés de savoir qu’il sera difficile de changer la situation que nous vivons aujourd’hui. Nous sommes très sûrs. Notre liste, est une liste qui regorge des compétences, qui regorge de la jeunesse. C’est une liste qui a de l’énergie, donc qui peut faire changer les choses. Nous donnons le ton. Nous voulons dire qu’à partir de maintenant, la jeunesse doit arrêter de juste critiquer, mais qu’elle doit s’engager. S’engager veut dire participer aux actions publiques et citoyennes pour pouvoir changer certaines difficultés que nous vivons», a ajouté Moussa Baldé.
Avec la devise ’’Osez, s’engager et croire’’, ces jeunes entendent dans le même ordre d’idée s’attaquer à l’insalubrité qui sévit dans la commune de Ratoma, à la problématique de la santé publique, mais aussi à l’éducation.
La REM se donne de ce fait un grand défi, car beaucoup s’accordent à dire que cette commune est considérée jusque-là comme le fief de l’UFDG, principale formation politique de l’opposition.

Entretien réalisé par Sow Ousmane2 pour factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top