Violences à Mali: le colonel Issa Camara et compagnie devant le tribunal

ACTUALITE 0

Le procès sur les violences à Mali s’est ouvert ce lundi 15 janvier, au tribunal de première instance de Labé. Le Colonel Issa Camara, ancien commandant du camp d’Infanterie de Mali et Cie comparaissent pour pillages, incitation à la révolte, de violence par voie de feu, de pillage, de vol, de menace, des coups et blessures volontaires, d’injures, de destruction d’édifices privés, d’incendie volontaire, de recel et dommage aux animaux.
Dans son discours d’ouverture, le président du tribunal de première instance de Labé Koly Kemoko Camara a rassuré la cour que ce procès sera impartial.
«Cher avocats, vous sentirez durant tout au long de ce procès notre impartialité, notre détermination à appliquer la loi, comme pour dire que seul le droit triomphera à la fin. Vous et nous sommes appelés au respect strict de nos sentiments, de nos serments, je caresse l’espoir que nous mettrons de côté nos sentiments, nos penchants pour laisser place à un espace instructif et respectueux des droits de chacun », prêche Me Kémoko Camara.
L’instruction du pool de juges d’instruction s’est soldée par un non-lieu partiel en faveur de certains militaires inculpés et 21 autres militaires et trois civils ont été renvoyés devant le tribunal.
Pour rappel, les 17 et 18 juin 2016, plusieurs blessées dont 5 par balles ont été enregistrées dans la préfecture de Mali. Plus de 40 boutiques et magasins pillés dont certains incendiés par des militaires sous le commandement du colonel Issa Camara, alors commandant du camp d’infanterie de Mali.

Sow Ousmane2 pour factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top