Élections et guéguerres politiques : accusations et contre accusations des partis RPG, UFDG et UFR !

ACTUALITE 0

La bataille électorale pour les communales du 4 février 2018 s’annonce rude.
Alors que la campagne a effectué bien démarré, certains acteurs politiques commencent à se plaindre des manœuvres orchestrées par leurs adversaires politiques.
Selon les informations qui nous sont parvenues, les « grands partis » de la classe politique à savoir le RPG arc-en-ciel, l’UFDG et l’UFR s’accusent mutuellement.
Dans la localité de Siguiri, en Haute Guinée, le parti de Sidya Touré accuse les responsables du RPG arc-en-ciel, d’avoir arraché leurs affiches dans la ville aurifère.

L’UFR aurait d’ailleurs à en croire nos sources portées plainte contre le parti au pouvoir en dépit de l’alliance qu’entretiennent les deux formations politiques dans certaines circonscriptions. Mais dans les rangs du RPG Arc-en-ciel, on parle de mensonge monté de toutes pièces.
Pour Sidiki Touré, directeur de la cellule de communication du RPG Arc-en-ciel, « le RPG n’a pas besoin de faire ça à Siguiri, parce qu’on fasse campagne ou pas on va remporter à Siguiri. C’est un montage, le RPG n’a pas le comportement d’arracher les affiches de l’UFR ou autres partis politiques. Ils nous ont aussi accusés à Faranah d’avoir agressé quelqu’un. Le RPG n’est pas un parti qui attaque. C’est les agitations politiques. Nous ne sommes pas un parti qui attaque l’adversaire ».

En Moyenne Guinée dans la sous-préfecture de Timbi Madina, c’est le parti au pouvoir qui reproche les partisans de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée d’être derrière des violences où un de leur militant a été victime de pillages et de vandalisme, à cause des affiches qu’il a collé dans son échoppe.
A Dabola également, une autre situation apparait. Le président de l’UFDG a son tour pointé un doigt accusateur sur le parti au pouvoir qui, selon lui a empêché la tenue de son meeting à Dabola-centre.
Devant ses militants fortement mobilisés au quartier Fondé dans la localité de Dabola, le chef de file de l’opposition a remercié ses partisans avant de s’acharner sur le RPG : « Je suis satisfait de la forte mobilisation et les assurances des uns et des autres. La fédération de l’UFDG a fait son rôle. C’est le RPG qui a mis la pression sur le parti qui nous avait donné son jour (de campagne). Ce parti devrait reprendre notre jour plus tard. Un document dûment signé a été déposé dans ce sens. Suite à la pression du RPG, le parti là a désisté la nuit. Le RPG a peur que nous fassions meeting surtout que la victoire de l’UFDG est visible sur le terrain ».

D’après Elhadj Cellou Dalein Diallo qui se montre confiant de la victoire de son parti, « dans beaucoup de fiefs du RPG, les gens ont décidé de voter UFDG pour sanctionner le pouvoir ».

Sow Ousmane2 pour factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top