Grève du syndicaliste Aboubacar Soumah : le Gouvernement prend ses dispositions !

ACTUALITE 0

« Les services de sécurité envisagent à titre préventif, à mettre en place toutes les dispositions nécessaires pour que les cours se déroulent dans un climat de paix ». Ces propos sont ceux du ministre de l’enseignement pré universitaire et de l’alphabétisation Ibrahima Kalil Konaté (K²).

D’après le chef du département de l’éducation, des dispositions sont prises pour éviter toute perturbation des cours dans les institutions scolaires.
Mais avec le déclenchement de la grève ce lundi, 12 février, par une frange dissidente du SLECG (syndicat libre des enseignants-chercheurs de Guinée), dirigée par Aboubacar Soumah, nombreux sont les parents d’élèves et enseignants qui craignent des violences.
Ce qui contraint le gouvernement à envisager des séries de mesures pour prévenir les troubles à l’ordre public.
« Nous demandons à tous les enseignants de reprendre le chemin de l’école au nom de l’avenir de la nation (…). Toute revendication syndicale à caractère salarial ou sociétal doit être débattue sans animosité, sans diatribes dans un cadre institutionnel. Que ceux qui sont dans la dissidence rejoignent leur syndicat corporatif qui leur tend une perche pour qu’il y ait la cohésion sociale. Il doit être évité toute forme de violences physique ou verbale », a interpelée le ministère de l’éducation et de l’alphabétisation.

A suivre… !

LA REDACTION

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top