Fête du 8 mars: encore des promesses d’Alpha Condé !

ACTUALITE 0

Alpha Condé a présidé ce jeudi 8 mars, la fête internationale des femmes. La cérémonie a eu lieu au palais du peuple. A cette occasion, le chef de l’Etat a fait plusieurs annonces.
Prenant la parole pour l’occasion, Alpha Condé a tout d’abord informé qu’il va prendre ses responsabilités, en ce qui concerne la crise dans le secteur éducatif. « Les jeunes ne savent pas, durant les 5 dernières années, comment l’école a changé, combien d’écoles ont été construites. Comme il y a beaucoup de désinformations, vous ne savez pas, mais vous allez commencer à comprendre. Je vais donc consacrer les prochains jours à écouter la majorité silencieuse. Je vais rencontrer les magistrats, les médecins, les transporteurs, les femmes et les jeunes. Après cela, je prendrai mes responsabilités. Cela veut dire que quand je vais finir d’écouter la majorité silencieuse, je vais faire un grand remaniement ministériel et mettre des ministres qui sont à l’écoute de la population, qui s’occupent de leurs programmes. Car, si nous travaillons et que ceux qui sont chargés de dire la vérité au peuple, ne sont pas auprès du peuple, ils restent dans les bureaux… alors, le peuple sera désinformé. Parce qu’ils ne veulent pas que la Guinée aille de l’avant. Alors, je vais former un gouvernement de ministres responsables qui seront auprès du peuple, qui seront à l’écoute du peuple pour informer correctement le président », déclare Alpha Condé.
Alpha Condé se dit être homme du peuple donc dit-il, il n’a pas peur du peuple. Il a promit de démasquer les troubles fête tapis derrière les rideaux.
« En ce moment, le peuple saura qui est responsable de quoi, pourquoi les enfants ne vont pas à l’école après que les parents aient dépensé jusqu’au dernier sou pour les envoyer à l’école. Sans le savoir, un pays ne peut pas avancer. Croyez-moi, je vais prendre mes responsabilités. Ceux qui m’ont dit de ne pas venir, ils se trompent, moi je suis un homme du peuple. Je n’ai pas peur du peuple, je n’ai pas peur de la jeunesse, je n’ai pas peur des femmes. Je suis là devant vous, je ne suis pas caché et je vais marcher jusqu’à Sékoutoureyah pour montrer que je suis derrière le peuple. Ceux qui ne veulent pas que la Guinée avance, ils perdent leurs temps, parce que le peuple va finir par les démasquer et savoir qui est qui. Il faut que dans ce pays, la vérité l’emporte sur le mensonge. Jeunes de Guinée, quand vous découvrirez la vérité, vous saurez qui est contre votre avenir et qui est pour votre avenir ».

Le chef de l’Etat n’a pas manqué de faire d’autres promesses sur l’emploi jeune. « Aujourd’hui, l’emploi des jeunes est notre grande préoccupation. A quoi ça sert si vous terminez vos études et qu’après vous n’avez pas de travail ? Alors, il s’agit de savoir, est-ce nous allons privilégier l’emploi-jeune ou nous allons privilégier ceux qui ont déjà fait plus de 30 à 40 ans dans la fonction publique. Voilà l’équation véritable qui va être posée devant le peuple. »

Daouda Camara pour factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top