Crise sociale en Guinée : quand des donzos échappent de justesse à la mort !

ACTUALITE 0

Ça sonnait pour d’aucuns comme une sorte de manipulation politicienne. Mais la venue dans la capitale guinéenne des Donzos, autrement connus sous le titre de chasseurs, a été bel et bien une réalité.

Ces chasseurs traditionnels ont été aperçus dans plusieurs parties de Conakry, au moment où la ville était fortement secouée par des manifestations de citoyens. C’est le cas de Sonfonia, dans le secteur Radar selon des témoins, où plusieurs d’entre eux, ont mis pieds.

Dans le quartier Sonfonia, situé dans la commune de Ratoma, ces Donzos ont subis la colère des populations, qui n’ont point hésité de déverser leurs frustrations sur eux.

Pire, il a fallu que les chasseurs se réfugient dans un domicile privé pour avoir la vie sauve, en témoigne un citoyen du quartier.

« Vers 18 h passées, une foule les a observé à distance. Soudainement, elle s’est directement attaquée aux Donzons pour manifester leur colère. Tout d’un coup, après avoir compris que les habitants du quartier se dirigeaient vers eux, automatiquement, ils se sont réfugiés « donzo » dans cette maison pour sauver leurs peaux », révèle notre interlocuteur.

Ce lundi12 mars, la capitale guinéenne a été fortement secouée par des nombreuses tensions à l’appel de l’observation d’une journée ville-morte par l’opposition, mais aussi de la grève des enseignants pilotée par le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG), grève qui d’ailleurs rentre la première semaine du deuxième de mois de crise

A suivre !

Sow Télico pour factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top