Conakry ville morte : vive tension sur l’axe Cosa-Bambéto-Hamdallaye… !

ACTUALITE 0

Répondant à l’appel de l’opposition Républicaine, des citoyens guinéens ont renoué ce lundi 14 mai 2018 avec les manifestations politiques. La ville-morte lancée par Cellou Dalein Diallo et compagnies dans la Capitale guinéenne commence à prendre de l’ampleur.
Tôt ce matin, des jeunes manifestants ont pris d’assaut le rond-point de Bambéto, une zone réputée comme bastion de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée. Là-bas, ces individus répondant à l’appel des opposants, dénoncent le retard accusé dans les négociations au sein du comité de suivi, et réclament la libération des militants de l’opposition détenus à la maison centrale de Conakry, d’autres dans certaines maisons de détentions l’intérieur du pays, notamment les détenus de Kalinko.
Selon le constat fait par notre reporter, une cinquantaine de manifestants brulent en ce moment des pneus sur la route, avec des propos hostiles à l’endroit du pouvoir en place. Vers Cosa, la circulation est un peu fluide entre 7 heures et 8 heures, et les usagers de la route ont du mal à vaquer à leurs occupations.
Au moment où nous mettions cette dépêche en ligne, les forces de Sécurité s’étaient présentées sur les lieux d’échauffourées. Pendant ce temps, les conducteurs d’engins roulant ont toujours du mal à regagner le rond-point de Hamdallaye.

Nous y reviendrons… !

SOW Ousmane2 pour factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top