Damantang à propos des deux SLECG : « Nous allons tout simplement transmettre le dossier au tribunal du travail… »

ACTUALITE 0

Dimanche passé, le syndicaliste Aboubacar Soumah a mis en garde le gouvernement guinéen contre toute création d’un autre SLECG en République de Guinée. A travers un communiqué qui a fait le tour des médias du pays, dont notre rédaction détient une copie, Aboubacar Soumah informe qu’il a appris qu’un groupe qui se réclamait membre de leur organisation, soutenu par le gouvernement ira en congrès le mercredi 16 mai prochain.
« Ils ont même fait passer le communiqué aujourd’hui en principe. Moi je n’ai pas écouté, mais on m’a fait comprendre qu’ils ont fait passer leur communiqué convoquant leur congrès effectivement le 18 de ce mois », dénonce M. Soumah dans ce communiqué.
Dans cette même note, le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée version Soumah, accuse le ministre du travail de manœuvrer ce dossier en faveur d’un groupe qui se réclamerait du SELCG. Faux, rétorque l’accusé à l’occasion d’un entretien qu’il accordé à notre rédaction ce mardi 15 mai. Damantang Albert Camara souligne à notre micro, que le gouvernement n’a pas à se prononcer sur l’opportunité de tenir un congrès par quelqu’un qui se réclame d’un syndicat.
« Il ne faut pas que chacun fasse semblant de découvrir maintenant qu’il y a une crise de leadership au sein du slecg. Crise de leadership pour laquelle nous avons demandé depuis un certain temps que les parties se retrouvent et que nous avons même proposé que la médiation se fasse par l’inspection du travail », réplique le ministre du travail.
Face à cette situation de crise de leadership qui mine le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée, le gouvernement compte transmettre le dossier au tribunal du travail qui dans la législation guinéenne, est le seul habilité à trancher dans cette question de leadership, prévient le ministre Damantang Albert Camara.
« Je crois que comme cette crise persiste avec aujourd’hui ce communiqué du SLECG version Soumah, cette invitation à un congrès du slecg version Souleymane Sy Savané, je crois que nous allons tout simplement transmettre le dossier au tribunal du tribunal du travail qui dans notre législation, comme d’ailleurs toutes les législations, est le seul habilité à trancher dans cette question de leadership. Nous gouvernement on n’a pas à s’immiscer à l’intérieur des syndicalistes derrières des organisations syndicales et c’est une vue de l’esprit, de croire que le gouvernement soutient l’une ou l’autre des organisations », annonce-t-il.

A suivre…

Entretien réalisé par SOW Telico pour factuguinee

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top