Journée internationale de l’environnement : le ministère de l’environnement guinéen au cœur de l’évènement… !

ACTUALITE 0

A l’instar de la communauté internationale, la Guinée célèbre ce 05 juin la journée mondiale de l’environnement sous le thème «combattre la pollution plastiques». Le choix du thème est une occasion pour les gouvernements de sensibiliser et d’informer les industriels, les citoyens et tout le public à explorer ensemble des alternatives pour réduire toute urgence la production et l’utilisation excessive des plastiques. Des plastiques, qui, non seulement participent à la dégradation de l’environnement, mais aussi restent nuisible à la santé.
Selon les statistiques, le monde utilise 500 milliards de sacs en plastiques par an et au moins 8 millions de tonnes finissent dans les océans causant la mort d’un million d’oiseaux de mer et plus de 100.000 mammifères marins. Ce qui explique que les plastiques sont excessivement utilisés et notre pays n’échappe à cette pratique.
A en croire une étude réalisée en 2017, la quantité de déchets plastiques produite est de 0,603 kilogramme par jour et par habitant soit environ 485.291 tonnes de déchets plastiques produites annuellement en guinée. C’est dire que la gestion durable des déchets plastiques constitue un des problèmes importants pour la préservation de la qualité de l’environnement et de la santé des populations et des animaux.
Une situation alarmante que le ministère en charge de l’environnement en collaboration avec les parties concernées entend combattre. Des dispositions sont déjà envisagées pour contrôler l’importation, la production, l’utilisation, la collecte et la valorisation des déchets plastiques. Explique le secrétaire général du ministère de l’environnement des eaux et forêts.
« D’abord, nous entendons développer un partenariat fructueux et consistant avec l’ensemble des opérateurs industriels dont les activités s’intéressent également à la collecte et à la valorisation des déchets plastiques en ustensiles de cuisine et pots de fleurs. Ensuite nous sommes entrai d’appuyer la mise en œuvre du plan d’action national de la convention de Stockholm qui prend en compte l’amélioration de réglementation nationale, la sensibilisation des citoyens, le renforcement des capacités des services de contrôle et des partenaires privés. Enfin, nous envisageons la mise en place d’une stratégie adéquate de gestion durable des déchets plastiques », a déclaré Saïdou Barry Sidibé, le numéro 2 du département en question.
Certes avec la mise en œuvre de cette politique, la République de Guinée se distinguera des autres pays, pour que nos oiseaux de mer et mammifères marins puissent vivre en paix.

Daouda Camara pour factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top