Kidnapping de Mahmoud Matar : deux principaux cerveaux dans le collimateur de la police … !

ACTUALITE 0

Présentation ce mercredi 06 juin 2018 à la presse nationale et internationale, des ravisseurs de Mahmoud Matar par la direction centrale de la police judiciaire de Kaloum. Les libanais Aly Médiane, Mahmoud Bechar sont arrêtés pour kidnapping d’un expatrié. Pendant ce temps, la police est toujours à la recherche du troisième malfrat, qui est un guinéen. Ils ont demandé une rançon de 70 mille dollar à la famille de Mahmoud Matar.
C’est dans la soirée du 19 mai, que la victime Mahmoud Matar a été appelée par téléphone par un de ses compatriotes, soi-disant qu’il voudrait que M. Matar passe chercher de l’argent pour envoyer au Liban. Il lui a donné rendez-vous à Dixinn Bora à l’immeuble de M. Diaby, où ils ont loué un appartement pour la circonstance.
« Il a dit que sa femme allait lui remettre de l’argent. Mais quand il est arrivé, au lieu que ça soit sa femme, ces trois personnes qu’il a trouvé. Ils se sont jetés sur lui, ils l’ont molesté et l’ont ligoté. Ils l’ont enfermé là-bas et ensuite, ils ont appelé ses parents pour leur demandé de l’argent. Il y a deux Libanais et un guinéen. Quand ils ont demandé la rançon, aussitôt la police judiciaire a été alertée par la communauté Libanaise. Nous avons commencé les recherches, et via le président de la communauté Libanaise à Conakry, on était en ligne avec l’Arabie-saoudite. Petit-à-petit nous avons pu cadrer, localiser les sources jusqu’à identifier précisément où était détenu M. Mahmoud Matar », a détaillé Sékou Abdoul Gadiri Condé, le directeur national de la police judiciaire.
Selon ce responsable de la police judiciaire, aucun franc n’a été payé pour libérer la victime. Alors que la rançon était fixée à environ 70 mille dollars, l’équipe qui a été saisie dans le dossier a mis main sur les ravisseurs de Mahmoud sans qu’il ne paye un sou rassure Sékou Abdoul Gadiri Condé.
Ils sont au total 3 présumés ravisseurs dans ce dossier dont 2 ont été arrêtés et présentés à la presse nationale et internationale par la DPJ de Kaloum. Mahmoud Bechar, l’un des présumés cerveaux de ce kidnapping reconnait les faits qui lui sont reprochés.
« On a attaqué monsieur Mahmoud Matar à cause de l’argent. On a préparé tout cela. On l’a attrapé, on a attaqué monsieur Matar, on l’a déposé dans la chambre. On a rien gagné dans ça. Il n y a pas affaire de Business(…) », raconte Mahmoud Bechar, un des malfrats de ce kidnapping.
Cette affaire de Kidnapping n’est pas à sa première en Guinée. Entre 2017 et 2018, c’est le 4ème cas signalé dans le pays. L’on se rappel de la triste affaire d’El hadj Doura, l’opérateur économique Kidnappé, puis retrouvé mort vers Forécariah.

A suivre…

Adama Bah pour factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top