Manifestations rue: «Tous ceux qui seront en conflit avec les lois de la République seront traduits sans pitié devant les cours et tribunaux … » menace Alpha Ibrahima Keira

ACTUALITE 0

C’est un signal fort que vient d’adresser le nouveau ministre de la sécurité et de la protection civile aux fauteurs de troubles lors de manifestations ou journées ville-morte en Guinée. Alors que les syndicalistes ont déclenché depuis une semaine et quelque des journées de grève sur toute l’étendue du territoire national, Alpha Ibrahima Keira hausse le ton et menace de traduire tout loubard qui s’hasarderait à brigander les pauvres citoyens dans le pays.
Connu pour ses sévères prises de décisions en termes de répressions, le ministre Alpha Ibrahima Keira annonce qu’il appliquera la loi sur toute personne qui tenterait de la violer.
« Tous ceux qui seront en conflit avec les lois de la République seront traduits sans pitié devant les cours et tribunaux de la République pour subir la rigueur de la Loi.» jure-t-il.
En Guinée, lors de chaque de manifestation, l’on enregistre des cas de brigandage, d’arnaque, et de vol. Une situation que beaucoup de citoyens condamnent avec leur dernière énergie, mais avec la peur au ventre. Pour donc remédier à ce phénomène, le chef du département de la sécurité entend sévir. Pourtant, depuis des jours, des populations sont dans la rue pour protester contre l’augmentation du prix des produits pétroliers à la pompe, à l’appel des syndicats et de la société civile.
« Ceux qui se livrent à de tels actes ne sont que des badauds et des loubards. Ils seront traqués comme tel, pour que la loi soit appliquée afin que la sécurité des guinéens soit assurée sur l'ensemble du territoire national », a prévenu le ministre Alpha Ibrahima Keira.
Cette annonce du ministre Keira intervient à un moment très critique de la vie sociopolitique nationale. Après les centrales syndicales CNTG-USTG, les forces sociales de la nation que pilote plusieurs plateformes de la société civile appellent à l’observation d’une marche pacifique ce mardi 10 juillet 2018 sur toute la Guinée. Pendant ce temps, l’opposition Républicaine donne un délai d’une semaine au Gouvernement pour trouver une solution au problème de contentieux électoraux. Passé ce délai, Cellou Dalein Diallo et ses paires menacent de déclencher une série de manifestations pour être rétablies dans leurs droits.

Daouda Camara pour factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top