Lutte syndicale: les deux secrétaires généraux adjoints de la FESABAG réitèrent leurs soutiens aux CNTG/USTG

ACTUALITE 0

Dans une déclaration rendue publique l'après-midi de mercredi 11 juillet 2018, les deux secrétaires généraux Adjoints de la FESABAG a, pour une seconde fois dénoncé la désolidarisation, sans aucun motif, de certains de ses membres au mouvement de la grève syndicale. Ils dénoncent et s'engagent dans la lutte pour l'atteinte des objectifs.

« Considérant l'avis de grève lancé par l'inter centrale syndicale CNTG-USTG, des violations des règles de bon partenariat, les deux secrétaires généraux Adjoints de la FESABAG réitère sa volonté et sa détermination à lutter contre l'injustice sociale. » lit-on entre les lignes de la déclaration.

D'une manière ou d'une autre, cette grève aura été une réussite pour les initiateurs. Bien que le gouvernement ne semble le prendre au sérieux, ce mot d'ordre de grève a mis au ralentie plusieurs secteurs de la vie sociale en Guinée depuis quelques jours. C'est pourquoi, la secrétaire générale trouve nécessaire d'apporter son soutien et son encouragement aux initiateurs. « Les deux secrétaires généraux adjoints de la FESABAG rappelle aux travailleurs du secteur financier en particulier et le peuple de Guinée en général que tous les acquis obtenus de haute lutte sont l'émanation et l'incarnation d'un combat social, légitime et responsable », est-il noter. Plus loin, les deux secrétaires généraux Adjoints de la FESABAG dénoncent avec la dernière énergie la sortie hasardeuse, inopportune et opportuniste de certains leaders syndicaux qui a de nature à polluer le mouvement social de Guinée. Les deux secrétaires généraux Adjoints de la FESABAG considéré ce comportement contraire aux valeurs morales et contribue à appauvrir du guinéen et la détérioration du panier de la ménagère.

A noter que cette lutte syndicale a été amorcée par l’inter central syndicale CNTG/USTG mais prend bien plus d'ampleur aujourd'hui étant donné que toutes les structures syndicales et hommes de la société civile sont désormais dans la danse. Faut-il craindre le pire, attendons de voir puis que le gouvernement n'est nullement prêt à céder.

SOW Ousmane2 pour fractuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top