Dr Fodé Oussou de l’UFDG dans tous ses états « Alpha Condé ne connait que le langage de la rue.».

ACTUALITE 0

Le président de l’UFDG Cellou Dalein Diallo, étant en voyage, c’est Docteur Fodé Oussou Fofana, deuxième vice-président de ce parti qui a présidé l’assemblée générale hebdomadaire de ce samedi. Deux points étaient à l’ordre du jour. L’annulation de la marche de l’opposition républicaine qui était prévue jeudi dernier et la hausse du prix du carburant à la pompe.
Le pouvoir aurait donné un milliard de Gnf à ses communicants pour défendre la hausse du prix du carburant à la pompe. Cette actualité n’est pas restée en marge de la communication du numéro deux de l’Union forces démocratiques de Guinée. « Quand de l’autre côté j’ai appris qu’on a donné un milliard aux communicants, je voudrais dire ici que nous à l’UFDG nous ne donnons pas un franc aux communicants, à la section motard. Il y a au moins cinq cent personnes qui se retrouvent chaque samedi qui achètent du carburant de leur propre poche. Ils (le RPG) payent leur argent dans leurs propres poches pour communiquer, pour défendre l’indéfendable », se moque docteur Fodé Oussou Fofana.
L’annulation de la marche projetée par l’opposition républicaine le jeudi dernier, a fait l’objet de plusieurs interprétations. Docteur Fodé Oussou Fofana donne les raisons qui ont prévalues à l’annulation de cette marche.
« Nous avons demandé de faire la manifestation, nous avons préparé la manifestation, nous avons mis en place avec proposition un comité d’organisation. Le président Cellou Dalein quand il est descendu de l’avion, il a convoqué immédiatement une réunion pour demander au président de la commission d’organisation et tous les responsables de lui faire le compte- rendu. Au moment où nous étions en train d’écouter ce compte-rendu, il y a un courrier qui est arrivé. Ce courrier signé par le premier ministre en disant écoutez, nous vous invitons parce que le problème c’est quoi on manifeste pourquoi. Nous manifestons d’abord parce que les accords politiques ne sont pas respectés. Nous manifestons parce que les conseillers ne sont pas installés. Nous manifestons parce que les commerçants ont été victimes de pillages qui n’ont pas été remboursés. Nous manifestons pour que ce pays soit un pays de droit, de justice. Au moment où nous étions en train de préparer ça nous recevons un courrier signé par le premier ministre, en nous invitant au tour de la table pour que très rapidement nous résolvions ces questions. Nous avons fait ça pourquoi ? Ou on manifeste ou nous attendons ce que le premier ministre nous propose. C’est pour cette raison, ce n’est pas parce que nous avons confiance à Alpha Condé.» s’est-il-justifié.
Cependant, le numéro deux de ce parti met en garde le premier ministre Kassory Fofana. « Nous prenons l’opinion nationale et internationale que c’est le premier ministre qui nous a dit qu’il va régler rapidement le problème si cela n’est pas fait nous reprenons immédiatement la rue. Lors que nous serons dans la rue nous n’accepterons plus le dialogue », averti le deuxième vice-président de l’UFDG d’un ton ferme.

Daouda Camara pour factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top