Bantama SOW et la constitution guinéenne : 《Tout le monde parle de peuple, le peuple,en tout cas cette consttitution n'est pas au nom du peuple, c'est au nom du groupe de trois cent à quatre cent personnes.》

POLITIQUE 0

C’était à l’occasion de l’assemblée générale du parti présidentiel, le RPG-arc-en-ciel, ce samedi 02 février, que Sanoussy Bantama Sow, ministre des sports, de la culture et du patrimoine historique, a déclaré devant les militants, que la constitution guinéenne, a besoin d’être adaptée aux réalités actuelles.
«La Constitution guinéenne a beaucoup de lacunes. Il faut avoir le courage de le reconnaître. Que ce soit nous ou pas, tôt ou tard, il faut la revoir et la réadapter aux actualités. D’ailleurs c’est, le CNT (Conseil National de la Transition), qui a travaillé sur la constitution. Elle n’a pas été soumise au suffrage. Tout le monde parle de peuple, le peuple, en tout cas cette constitution n’est pas au nom du peuple, c’est au nom d’un groupe de trois (300) à quatre (400) cent personnes», a lancé Bantama Sow.
Poursuivant, et n’y allant pas du dos de la cuillère, il enfonce : «Ceux qui ont peur et pensent qu’après 2020, qu’ils sont morts, ils n’ont qu’à préparer leurs cercueils, parce qu’ils vont mourir. Parce que, nous allons créer des lois pour ce pays. Le peuple, le RPG n’en fait pas partie du peuple ?», a interrogé Petit Sow, comme l’appelle affectueusement le Chef de l’Etat, avant de lancer ‘’ RPG Koudaï’’, on ne parle plus de (3) troisième mandat, mais la continuité ! La continuité’’, a-t-il hurlé.

Adama Bah pour Factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top