Elections en Guinée : faute de compromis, l’opposition guinéenne se fissure !

POLITIQUE 0

L’opposition guinéenne traverse-t-elle une zone de turbulences à moins d’un an des élections présidentielles ? Tout porte à le croire ! L’unité qui caractérisait jusque là les deux blocs (parlementaire et extra-parlementaire) qui forment l’opposition Républicaine semble s’affaisser, a constaté Africaguinee.com.

« Nous avons décidé effectivement de suspendre notre participation aux activités de l’opposition républicaine, parce que les choses que nous devrions faire ensemble, ne semble pas être faits’’, a confirmé Faya Milimono, leader du Bloc Libéral, membre de l'opposition extra-parlementaire.

Interpellé sur la question en conférence de presse la semaine dernière, Cellou Dalein Diallo avait également confirmé l’information tout en relativisant les « dégâts’’. « C’est vrai, depuis quelques jours, nous avons reçu une lettre de l’opposition extraparlementaire nous annonçant la suspension de leurs activités au sein de l’opposition républicaine pour des raisons internes. Je crois qu’ils nous ont soumis un code de bonne conduite qu’on va analyser. Mais il n’y a pas d’autres problèmes’’, a déclaré le chef de file de l’opposition guinéenne, sans pour autant décliner les vraies raisons du retrait de leur collègues.

Interrogé sur cette question, le leader du Bloc Libéral ne va pas par quatre chemins. Faya Milimono dit qu’ils n’ont pas été écoutés par leurs collègues de l’opposition parlementaire. C’est pourquoi, ils ont donc, décidé de prendre une distance en attendant de clarifier les choses.

« Je vous rappelle que la première rencontre entre l’opposition parlementaire et extraparlementaire remonte au mois d’avril 2014. J’étais personnellement à Washington. Au cours de cette rencontre, une proposition a été faite par l’opposition extraparlementaire concernant la mise en place d’une commission devant travailler à l’élaboration d’une plate-forme, qui devait au bout, permettre à l’opposition dans son ensemble d’améliorer sa méthode de travail, pour être plus efficace.

La proposition a été acceptée, une commission a été mise sur pied. Il y avait à la fois le représentant de l’opposition parlementaire et extra parlementaire. Un document a été produit, il était question de discuter du document et l’adopter. Ce qui sera de nature à améliorer le fonctionnement de l’opposition. Nous avons constaté qu’il n’y a pas une volonté de faire cela.

Vers la fin du mois de mai, j’étais convoqué à deux réunions pour discuter de ce document. Les réunions n’ont pas abouti parce que le quorum n’a pas été atteint. Au moins pendant cinq rencontres on n’a pas pu figurer cet élément à l’ordre du jour. Alors nous avons dit qu’il n’y a pas de volonté de s’écouter et de travailler ensemble, dans la confiance.

Donc, il y a un mois et demi maintenant avant le dernier dialogue, l’opposition extraparlementaire a écrit à l’opposition parlementaire, pour dire que si le document n’est pas adopté, nous serions obligés désormais de conditionner la participation de l’opposition extraparlementaire à l’adoption de ce document.

Il y a un mois et quelques, encore une fois rien n’a été fait. Il fallait être logique avec nous-mêmes, puisque nous avons essayé par tous les moyens de faire discuter ensemble sur le document, on n’a pas réussi. On a envoyé une lettre avertissant la possibilité de suspension de nos activités, on n’a pas été entendu. Alors nous avons décidé de suspendre toutes nos activités en entendant que nous discutions de ce document.

Ce n’est ni dans mon intérêt, ni dans l’intérêt de mon parti et de la COEP (coordination de l’opposition extraparlementaire) seulement, c’est dans l’intérêt de toute l’opposition et par ricochet, c’est dans l’intérêt de tous ceux ou celles qui croient à cette opposition ».

In Africaguinee

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top