Élections locales : « La jeunesse ne doit plus laisser du terrain à des gens qui ont montré leur limite… !» dixit Moussa Baldé, tête de liste du mouvement REM à Ratoma

POLITIQUE 1

La commune de Ratoma est l’une des plus grandes circonscriptions électorales du pays. Sa population s’élève à près de 700 000 habitants selon le dernier recensement. Pour ces élections locales prévues le 4 février 2018, cette commune est convoitée par des partis politiques et des mouvements indépendants dont la REM. Ce mouvement coordonné par Moussa BALDE entend développer Ratoma, une fois que ses candidats soient élus à l’issu de ces élections. « Ratoma est une commune qui est très riche. Nous allons d’abord nous atteler sur un diagnostic pour évaluer ce que nous avons trouvé sur la commune et comment fonctionne la commune, savoir ce que la commune a déjà mis en place et qu’est ce qu’il faut améliorer. A partir de là, nous allons faire un document de base sur lequel on va se focaliser pour pouvoir amorcer notre programme le plus rapidement que possible » indique Moussa BALDE.

La visibilité de la commune sur le plan de la communication est aussi l’un des programmes phares du REM, souligne son coordinateur. « Nous savons que la commune déjà à un problème de communication. Donc nous allons remédier ce problème de communication. Nous allons créer un site dédié sur la commune de Ratoma sur lequel, on pourra trouver tous les services que la commune fera, où on pourra avoir accès au service de la commune à partir de ce site ».

Par ailleurs pour les 100 premiers jours de leur mandature, « Nous ferons d’abord une étude et analyse. Un travail qui permettra d’élaborer un document de développement de la commune » promet Moussa BALDE, avant de lancer un appel à la population de Ratoma. « J’appelle les jeunes à pouvoir participer à la gestion de leur localité, il faut s’engager. Discuter seulement des choses dans les cafés ça ne suffit pas. Pour que tu impact il faut que tu participe, tu t’engages. Donc la jeunesse guinéenne doit participer aux élections. Elle doit donner sa voix et pour donner sa voix, il va falloir qu’elle réfléchisse deux fois. Sachant que quand tu donnes ta voix à quelqu’un, il est amené à faire des choses que toi même tu seras responsable. Donc il faudrait choisir judicieusement pas en fonction de son ethnie, de la taille de quelqu’un ou de son nom. La jeunesse ne doit plus laisser du terrain à des gens qui ont montré leur limite. Au niveau du REM nous avons des idées, des jeunes dégourdis, qui sont prêt à faire tout pour que les choses changent positivement. Le moment est venu de changer » estime Moussa BALDE.

Entretien réalisé par Sow Ousmane2 pour factuguinee.com

1 Commentaires

  1. Frank

    Glad to see the news! Thank you for updating! Yooying

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top