Brésil : le secteur pétrolier en grève depuis une dizaine de jours…

INTERNATIONAL 0

Au Brésil, après les routiers, le secteur pétrolier se met en grève. Les camionneurs en sont à leur dixième jour de grève. Ils ont obtenu des concessions du gouvernement. Mais certains barrages sont encore en place. La situation s’est encore compliquée mercredi matin.
La grève complique la vie des Brésiliens, même si la situation se normalise peu à peu. Des files kilométriques se forment dès qu’un poste à essence est livré en carburant. Les produits frais sont difficiles à trouver.
Et pourtant, la population appuie massivement la grève des routiers, qui ont protesté contre la hausse du prix du diesel, commentent plusieurs médias occidentaux.
Mais un conflit social suit l'autre. Ce sont désormais les travailleurs du secteur pétrolier qui ont cessé mercredi le travail pour 72 heures, un nouveau défi pour le gouvernement du président Michel Temer très affaibli.
Plus de 15 000 travailleurs du secteur pétrolier étaient en grève ce mercredi. Et après avoir largement soutenu la mobilisation des routiers, les Brésiliens pourraient également appuyer la grève dans le secteur pétrolier, selon un sondage Datafolha.
Le gouvernement de son côté a affirmé qu’il n’y avait aucune chance que l’instabilité débouche sur un coup d’État militaire, malgré certaines manifestations appelant au retour de l’armée au pouvoir.
Les soldats avaient été appelés en renfort ces derniers jours, pour dit-on sécuriser le passage des routiers non-grévistes. Loin d'être mal accueillis, ils ont découvert des banderoles les encourageant à intervenir, appelant à un régime militaire ou du moins à un coup d'Etat, le temps d'organiser de nouvelles élections. Une idée qui a fait réagir la présidente de la Cour suprême, Carmen Lucia, en ouverture de séance.
Le candidat d'extrême droite à la présidentielle Jair Bolsonaro se dit régulièrement nostalgique de la dictature. Mais il a refusé de soutenir ces appels au coup d'Etat. Pour le ministre de la Sécurité institutionnelle, l'intervention militaire est une idée du siècle dernier. Une idée, pourtant de moins en moins, taboue au Brésil.

Source Rfi.fr

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top