Le CNC interdit aux médias guinéens de parler de l'attaque contre le domicile du président Alpha Condé.

SOCIETE 0

Le conseil national de la Communication "CNC" "suspend" les émissions et autres articles concernant l'attaque dont la résidence du Président Guinéen, Alpha Condé, a fait l'objet il y a une semaine.

La nouvelle de cette décision signée le 25 juillet, par Marti I. Condé,la présidente de l'institution, vient de parvenir aux médias.

Dans son article 1er lit-on, le "CNC" "décide de la suspension temporaire de toute émission, ou tout article relatif à l'attentat contre la vie du Chef de l'Etat, ainsi que toute émission interactive à caractère politique en français et dans toutes les langues nationales sur toute l'étendue du territoire."

"Tout manquement à cette décision sera sancrtionné conformément à la loi" menace -t-elle dans son article 3. Précisant de passage, dans l'article 2 de la même décision que, "tous les organes d'information publics et privés (radios télévisions publiques et privées, presses écrite et presse en ligne) sont concernés" par cette décision.

Cette surprenante "décision" dont factuguinée détient copie, est consécutive à une session extraordinaire du "CNC", "consacrée à l'analyse de la situation sociopolitique du pays", tenue hier lundi.

Thierno Souleymane, factuguinee.com

0 Commentaires

  1. Aucun commentaire pour le moment. Publiez le votre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible sur le site *

Le Factuel de Guinée est un magazine d'informations sur la Guinée. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Back to Top